VIDÉO - Arabie Saoudite : une femme arrêtée après s'être promenée en minijupe

VIDÉO - Arabie Saoudite : une femme arrêtée après s'être promenée en minijupe

Une jeune femme avait été filmée vêtue d'une minijupe dans un site historique du royaume saoudien.

Les femmes en Arabie saoudite sont tenues de sortir en public vêtues d'une abaya noire, l'habit traditionnel qui les recouvre de la tête aux pieds. Une jeune femme a été interpellée mardi dans ce pays pour avoir déambulé en public en public avec une minijupe et un haut très court. Imaginez donc un peu le courage de cette jeune femme, d'autant plus que la scène a été largement diffusée sur Snapchat avant d'être reprise un peu partout dans le monde. Un hashtag réclamant que la jeune femme soit jugée a été créé par ceux qui considèrent que les femmes doivent respecter le code vestimentaire du pays: "Nous respectons les lois des autres pays lorsque nous nous y rendons, les visiteurs doivent respecter celles de notre pays", écrit ainsi l'écrivain saoudien Ibrahim al-Munayif sur son compte Twitter. Dans un pays comme l'Arabie Saoudite où l'influence du wahhabisme est prégnante, cette vidéo ne pouvait passer inaperçue.

Les autorités de la région de Ryad, dont Ushaiqer dépend administrativement, ont ainsi ordonné de la poursuivre en justice pour s'être montrée en tenue "indécente".

"Très haut débit : "la curieuse " accélération " d'Emmanuel Macron
Les 2 millions de foyers restant peuvent passer par des offres satellitaires. Emmanuel Macron n'a pas seulement avancé sa date butoir de deux ans.

La police religieuse, le comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice ont fait appel aux autorités concernées qui ont ouvert une enquête.

La décision de ne pas traduire la jeune femme en justice survient après que le roi Salmane eut annoncé, le mois dernier, que le pouvoir d'engager une poursuite, auparavant détenu par le ministère de l'Intérieur, reviendrait à la cour royale. En tout cas, la vidéo a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

Certains ont également rappelé que la question ne s'était pas posée lors de la venue des femmes de chefs d'états étrangers, citant notamment Melania et Ivanka Trump, qui étaient apparues en jupe et sans voile, lors du déplacement de Donald Trump.

Related Articles