Attaque de Levallois-Perret: l'auteur présumé interpellé par la BRI

Attaque de Levallois-Perret: l'auteur présumé interpellé par la BRI

Le 9 août à 8h, Bachir Hamou a foncé avec son véhicule sur six militaires devant un immeuble de Levallois-Perret, blessant gravement trois d'entre eux.

Le véhicule soupçonné d'avoir percuté des militaires mercredi matin à Levallois-Perret a été intercepté sur l'autoroute A16 en direction de Calais et son conducteur, blessé par balle par la police, a été interpellé, a-t-on appris de sources concordantes.

L'interpellation du suspect, "musclée", s'est déroulée en début d'après-midi sur l'autoroute en direction de Calais, au niveau de la ville de Marquise, selon une source proche de l'enquête. "L'homme interpellé, né en 1980, est susceptible d'être l'auteur" de l'attaque mercredi matin, "car il était à bord du véhicule recherché et a tenté de prendre la fuite", selon une source judiciaire. Blessé, le conducteur a été évacué, selon cette même source. "Une voiture qui était dans le quartier est arrivée" vers le groupe de soldats, "elle roulait doucement, à 5 mètres à peu près des militaires, elle a accéléré de manière à pouvoir les percuter", a expliqué le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

En fin de matinée, le parquet antiterroriste avait annoncé se saisir de l'enquête et avoir ouvert une enquête en flagrance des chefs de tentative d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en lien avec une entreprise terroriste, et association de malfaiteurs terroriste criminelle. Les quatre autres ont été plus légèrement touchés.

L'attaque a eu lieu vers 8h00 et a blessé 6 militaires dont trois sont dans un état sérieux mais le pronostic vital des blessés graves n'est pas engagé, selon la préfecture de police de Paris.

A la suite d'un geste suspect faisant craindre qu'il sorte une arme, les policiers ont dû faire feu pour le neutraliser.

L'OM va faire une offre pour Jordan Amavi — Angleterre Aston Villa
Et avant de se pencher sur Patrice Evra , Andoni Zubizarreta avait exploré la piste menant à Jordan Amavi . Attention tout de même, les décideurs de la Fiorentina sont repassés à l'attaque sur ce dossier.

Le maire de Levallois Patrick Balkany a lui dénoncé sur BFMTV une "odieuse agression" dont il s'est dit "navré".

Des militaires de l'opération Sentinelle visés par une voiture folle.

Le premier ministre Edouard Philipper a réagi à l'attaque de ce matin alors qu'il se trouvait à l'assemblée nationale.

En visite auprès des militaires patrouillant sur le bassin de la Villette, dans le nord-est de Paris, la ministre des Armées, Florence Parly, a confirmé que "Sentinelle restera en place tant qu'elle sera utile à la protection des Français".

L'opération Sentinelle a été lancée au lendemain des attentats du 15 novembre 2015 à Paris et a souvent été prise pour cibles par des djihadistes (à Orly, sur les Champs-Elysées, au Louvre, devant Notre-Dame, Tour Eiffel).

Related Articles