Cinq morts, 50 disparus parmi des migrants jetés à la mer — Yémen

Cinq morts, 50 disparus parmi des migrants jetés à la mer — Yémen

Les migrants en provenance de la Corne de l'Afrique continuent d'affluer au Yémen, pourtant un pays pauvre déchiré par la guerre, avec l'espoir d'atteindre les pays du Golfe plus riches, selon l'OIM.

Une cinquantaine de jeunes Somaliens et Ethiopiens ont été "intentionnellement noyés" ce mercredi à l'approche des côtes du Yemen, a déclaré l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Early this morning, a human smuggler forced 120+ Somali & Ethiopian migrants into the sea off #Yemen.

Dernier Conseil des ministres avant les vacances
Ils doivent également être en mesure de " se rendre rapidement dans leurs bureaux ", situés à Paris. La plupart des membres du gouvernement ont choisi de rester en France ou dans des pays frontaliers.

" Les survivants ont raconté à nos collègues sur la plage que le passeur les avait poussés à la mer croyant voir des autorités près de la côte, a expliqué Laurent de Boeck, chef de mission de l'OIM au Yémen". D'après les témoignages qu'il a recueilli, les passeurs ont "repris la route de la Somalie pour continuer le même trafic et emmener plus de migrants au Yémen ". La souffrance des migrants sur cette route est immense. "Trop de jeunes paient des passeurs avec de faux espoirs d'un avenir meilleur", déplore-t-il.

L'organisation a dit travailler étroitement avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour donner une sépulture aux morts et soigner les survivants.

Toujours selon l'OIM, poursuit le quotidien britannique, "la moyenne d'âge des passagers du bateau, hommes et femmes, était de 16 ans".

Related Articles