L'ONU vote de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

L'ONU vote de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité une résolution renforçant sensiblement les sanctions déjà imposées à la Corée du Nord, qui, si elle est respectée, devrait priver Pyongyang d'un milliard de dollars de recettes annuelles. Cette fois, les Américains ont bon espoir de ne pas se heurter à un veto russe ou chinois.

Cette résolution rédigée par les États-Unis a été approuvée, hier, par les 15 membres du conseil, 33 jours après le premier test d'un missile ICBM par Pyongyang le 4 juillet dernier.

Ces nouvelles sanctions proscrivent l'exportation de charbon, fer, minerai de fer, plomb, minerai de plomb et fruits de mer coréens. En revanche, les sanctions ne concernent pas les livraisons de produits pétroliers à la Corée du Nord, comme cela a pu être envisagé à un moment, ce qui aurait porté un coup plus rude encore.

"Surtout, nous croyons qu'il est beaucoup plus important de souligner le fait que la résolution a été adoptée par un vote unanime plutôt que le fait qu'une interdiction sur les exportations de pétrole a été omise", a dit l'officiel.

Il s'agit de mettre un peu plus la pression sur la dernière dictature stalinienne de la planète.

Etats-Unis : le "cyberhéros" de WannaCry arrêté pour création de malware
Sur Twitter, il a posté un message dans lequel il explique que l'Anglais a passé sa vie à traquer les malware et non à les créer . Les enquêteurs américains lui reprochent d'avoir joué un rôle dans la création et la diffusion du trojan bancaire Kronos .

Le texte interdit aussi à la Corée du Nord d'augmenter ses quotas de travailleurs à l'étranger, selon un diplomate spécialiste du dossier.

Une certaine inquiétude réside, par ailleurs, d'après M.Kossatchev dans le fait que les États-Unis n'ont pas accepté l'article de la résolution qui indiquait que les membres de l'Onu ne font pas du renversement du régime du leadeur actuel de la Corée du Nord ou de l'intervention militaire sur le territoire du pays leur objectif principal.

La résolution prévoit d'ajouter neuf personnes et quatre entités au nombre des sanctionnés par les Nations unies.

Les Etats-Unis et la Chine semblent avoir trouvé un compromis sur le sujet.

Les sanctions adoptées le samedi 5 août par Conseil de Sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord ont été décidées en réponse à une série de tirs de missiles, lancés par le pays depuis le début du mois de juillet. Celui effectué fin juillet avait relancé les inquiétudes sur la capacité de Pyongyang, détenteur de la bombe nucléaire, à développer un engin capable de toucher les Etats-Unis.

Related Articles