Dieselgate. PSA rattrapé par la répression des fraudes

Dieselgate. PSA rattrapé par la répression des fraudes

Des informations judiciaires ont également été ouvertes à l'encontre de Volkswagen, Renault et Fiat, après transmission à la justice des conclusions des enquêtes de la DGCCRF sur l'écart constaté entre les niveaux d'émissions polluantes mesurés en condition réelle de conduite, et ceux pour lesquels les véhicules sont homologués.

Pour les enquêteurs, un "calculateur " permettait d'utiliser le mode LowNOx uniquement lors des tests d'homologation. Bien qu'il dispose d'une technologie plutôt performante pour la réduction des émissions polluantes, baptisée SCR (selective catalyst reduction), PSA aurait paramétré ses moteurs selon deux modes de fonctionnement: un mode 'LowNox' qui "abaisse les Nox (oxydes d'azote) mais augmente la consommation et réduit le brio [reprise] du véhicule " et un mode 'LowCO2' qui "réduit la consommation, favorise le brio mais augmente de manière significative les NOx", indique le rapport. Contacté par la rédaction de BFMTV.com, PSA "dément toute stratégie frauduleuse".

Au chapitre du coût financier de l'affaire, si jamais elle venait à atteindre son terme, c'est à dire à une condamnation, et si la sanction maximale était appliquée, PSA pourrait devoir payer la somme de 5 milliards d'euros d'amende.

Le service de la répression des fraudes, qui enquête sur les éventuelles manipulations des constructeurs automobiles sur les tests anti-pollution des moteurs diesel, soupçonne PSA Peugeot Citroën d'avoir adopté une "stratégie frauduleuse". Celle-ci est basée sur les comportements de ses clients en vie réelle.

Le Pen n'a plus besoin de Lapersonne — Front national
Pour un adepte des rôles comiques, il n'a pas dû trouver ça drôle. " Nous n'avons pas les moyens de t'établir un contrat ". Franck de Lapersonne , désœuvré depuis sa défaite, aurait donc sollicité un CDD par de très - trop? - nombreux SMS.

L'action Peugeot souffrait ce vendredi à la Bourse de Paris, son cours chutant de plus de 4,3% à 12h45 dans un marché en légère baisse (-0,3%).

"Le groupe PSA a décidé de déposer une plainte auprès du Procureur de la République pour violation du secret de l'instruction", a déclaré un porte-parole du groupe.

Des juges d'instruction enquêtent depuis avril sur des faits présumés de "tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l'homme ou de l'animal".

Les révélations de vendredi interviennent à quatre jours de l'ouverture aux médias du salon automobile de Francfort (Allemagne), grand rendez-vous de la rentrée pour le secteur automobile mondial. Soit une pénalité totale de 5 milliards d'euros. Un nouveau processus d'homologation censé mieux encadrer ces émissions est entré en vigueur le 1er septembre.

Related Articles