Equifax piraté : 143 millions de victimes

Equifax piraté : 143 millions de victimes

L'agence d'évaluation de crédit américaine Equifax a annoncé jeudi soir avoir été victime d'une attaque informatique d'ampleur inédite en juillet dernier.

Noms, numéros de cartes de crédit ou de sécurité sociale: des dizaines de millions de données personnelles sont dans la nature après le méga-piratage d'une société américaine de renseignement de crédit, une attaque particulièrement massive et préoccupante qui a déclenché une série de plaintes et d'enquêtes.

Interrogations aussi autour des dates: pourquoi Equifax, qui dit avoir découvert le problème le 29 juillet, a mis plus d'un mois à informer ses clients? Equifax promet sur son site internet de prémunir ses clients contre "le vol d'identité".

143 millions d'Américains, ça représente quasiment la moitié de la population des États-Unis. Autant d'informations pouvant servir à des usurpations d'identité. Essentiellement des résidents des États-Unis, mais aussi des Britanniques et des Canadiens.

"Cela pourrait venir d'un groupe de mercenaires ou alors d'un pays qui pourrait compiler ces informations avec d'autres données", à des fins de manipulation politique, explique James Scott, de l'Institute for Critical Infrastructure Technology, centre de réflexion situé à Washington. De plus, les numéros de cartes de crédit de 209 000 consommateurs ont été volées, ainsi que les documents personnels d'environ 182 000 personnes.

Ligue 1 : le PSG cartonne à Metz, Lille arrache le nul
L'équipe avait la maitrise, les occasions de but, mais nous devons travailler l'efficacité. Jusqu'à la 55e minute, les Messins ont tenu la dragée haute au co-leader du championnat.

"C'est évidemment un événement décevant pour notre entreprise, qui touche le coeur de notre identité et de notre activité", a regretté le PDG d'Equifax Richard Smith, cité dans le communiqué.

Au-delà de la cupidité de certains salariés, la société a mis en place un site internet que les particuliers peuvent visiter pour en apprendre plus sur l'attaque, identifier de quelle manière ils sont affectés, et par la suite souscrire gratuitement à une solution de protection d'identité.

De plus, Bloomberg a révélé que trois cadres de la société ont revendu pour 1,5 million d'euros d'actions avant l'annonce du piratage, qui a provoqué une chute de la valeur du titre d'Equifax de 13%.

"Le fait que ce soit une société de crédit, rémunérée pour protéger ses clients de brèches de sécurité, qui soit piratée.donne l'impression que leur confiance a été trahie, d'une certaine façon", a réagi auprès de l'AFP Brian Markus, à la tête d'Aires Security, spécialisée dans la cybersécurité. Ces opérations ont eu lieu le 2 aout, soit trois jours seulement après que la société ait appris l'existence de la brèche.

Related Articles