Halimah Yacob, première femme présidente de Singapour

Halimah Yacob, première femme présidente de Singapour

Foulard jaune autour de la tête et visage bienveillant, Halima Yacob est devenue mercredi la première femme présidente de Singapour, après l'élimination de ses deux principaux rivaux, des hommes d'affaires qui ne remplissaient pas les critères d'éligibilité. Elle a également insisté pour que son statut de première femme présidente de Singapour était "non seulement un tokenisme", dans un discours à une foule enthousiaste tout en portant de l'orange, une couleur censée symboliser l'unité. La communauté chinoise est l'ethnie majoritaire.

Il s'agit de Halimah Yacob, ancienne présidente du Parlement où elle était déjà la première femme à occuper ce poste.

À noter que les musulmans sont minoritaires au Singapour, ils représentent 14% de la population.

C'est la première fois aussi que la présidence a été réservée à la communauté malaise, à la suite d'une réforme de la Constitution en 2016.

JJ Abrams réalisera Star Wars : Episode IX
Comme on se retrouve! On apprenait récemment que Colin Trevorrow , qui devait réaliser l'épisode IX , avait dû quitter le navire en raison de différends artistiques .

L'annonce de sa nomination a provoqué des critiques et railleries sur les réseaux sociaux."Élue sans élection". "À partir de maintenant, je vais l'appeler Présidente privilégiée", a renchéri un autre utilisateur du site, Joel Kong.

Les candidats en lice, les hommes d'affaires Salleh Marican et Farid Khan, ont été déclarés inéligibles par les autorités car, issus du secteur privé, ils ne pouvaient prouver une expérience de trois ans de travail à la tête d'une entreprise dotée d'un capital d'au moins 500 millions de dollars singapouriens (310 millions d'euros). Ce n'était pas la première fois dans la ville-état aisée - qui est étroitement contrôlée par le même parti depuis des décennies - que le gouvernement a disqualifié les candidats à la présidence, rendant une élection inutile.

Faisant face aux critiques d'une partie des Singapouriens, dues, notamment au fait qu'elle n'a pas été élue au suffrage universel, Halimah Yacob se montre rassurante:"Bien qu'il n'y ait pas eu d'élection, mon engagement de vous servir reste le même".

Related Articles