Lariam. Le traitement anti-paludisme qui a rendu Stromae malade

Lariam. Le traitement anti-paludisme qui a rendu Stromae malade

En mars dernier, dans Libération, Stromae avait évoqué ce "sujet délicat". Je n'ai pas supporté mon traitement. Selon une étude menée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le laboratoire Roche, qui commercialise le médicament, en 1991, un individu sur 10000 présente des "réactions graves".

Il faut dire que les effets secondaires de ce médicament sont nombreux.

J'aurais pu faire une connerie, je n'étais plus moi-même.

Cauchemars, anxiété, dépression et confusion mentale font partie des symptômes des graves effets indésirables du Lariam. J'ai cru que j'avais basculé dans la folie, on m'a diagnostiqué une décompensation psychique. "C'était très étrange", a par ailleurs témoigné une journaliste auprès de Courrier International.

Mbappé, un talent précoce — PSG
J'ai été séduit par le projet du club, c'est l'un des plus ambitieux en Europe. N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace "Ajouter un commentaire".

A présent, dans les colonnes de Marianne, le prodige belge explique que le mal ne l'a pas tout à fait quitté depuis. Courrier international citait par exemple le témoignage d'un homme "se mettant à voir des araignées géantes", une femme souffrant soudainement de terribles vertiges, "en passant par un jeune homme, en parfaite santé, pris de l'envie de tuer sa femme et lui-même au beau milieu d'un marché".

En pleine tournée africaine, le chanteur Stromaé avait dû être rapatrié d'urgence en juin 2015.

Le chanteur de 32 ans explique: "Aujourd'hui, je suis encore sensible aux crises d'angoisse". En tout honnêteté, le chanteur de "Papoutai" peut maintenant reconnaître: "J'ai peu de regrets dans ma vie, mais si je pouvais revenir en arrière et éviter de prendre du Lariam, je le ferais sans hésiter". "Il m'est déjà arrivé de devoir retourner d'urgence à l'hôpital", précise-t-il.

Related Articles