Londres : Plusieurs blessés dans le métro, un acte terroriste pour la police

Londres : Plusieurs blessés dans le métro, un acte terroriste pour la police

Il a provoqué une "boule de feu" dans la rame à l'heure de pointe.

La police a précisé dans un communiqué que son unité de contre-terrorisme procédait à des "investigations rapides pour identifier les responsables", ajoutant toutefois qu'"aucune arrestation" n'avait pour l'heure été effectuée. "J'ai vu deux femmes se faire soigner par des ambulanciers". Des témoins cités par les médias britanniques évoquent une "explosion". Le niveau d'alerte a été maintenu à "critique", celui d'un attentat "hautement probable". Selon l'OLJ, des passagers souffriraient de brûlures au visage.

L'attaque intervient après une série d'attentats au Royaume-Uni, la plupart revendiqués par le groupe Etat islamique. C'est ce qu'a rapporté l'agence Amak, organe de propagande du mouvement djihadiste. "Notre ville condamne fermement les individus hideux qui tentent d'utiliser la terreur pour nous blesser et détruire notre mode de vie". C'est la station de Parsons Green, située dans l'ouest de la capitale britannique, qui a été touchée. "(...) On n'aurait jamais pensé que ça arriverait ici". Sur Twitter, la police des transports londoniens a lancé un appel à témoins.

Jean-Michel Aulas met la pression sur Genesio — OL
Entre l'Apollon Limassol ( Chypre ) et le Paris Saint-Germain, Jean-Michel Aulas a semble-t-il choisi. Et il attend d'ailleurs impatiemment les débuts de son équipe contre Limassol cette semaine.

La journaliste de la BBC Riz Lateef, qui se trouvait dans la station pour se rendre à son travail, a également évoqué une scène de "panique " et "des gens qui se précipitaient hors du train".

Des photos diffusées sur Twitter montrent ce qui pourrait être l'origine de l'attentat: un seau blanc en train de brûler dans un sac en plastique de supermarché à l'intérieur d'une rame de métro, à proximité des portes automatiques, et dont sortent des fils électriques.

Les environs de la station ont été bouclés par la police, qui a installé un cordon de sécurité et posté des hommes équipés de fusils d'assaut. Attentat de Londres: Theresa May recadre Donald Trump, pour qui les auteurs de l'attaque étaient connus de Scotland YardExpliquez-nous. "Je pense qu'il n'est d'aucune aide pour quelqu'un de spéculer sur une enquête en cours", a affirmé Mme May.

Related Articles