PSG : l'UEFA ouvre une enquête sur les dépenses du club

PSG : l'UEFA ouvre une enquête sur les dépenses du club

"Au cours des prochains mois, la Chambre d'enquête de l'Organisme de contrôle financier des clubs de l'UEFA se réunira régulièrement afin d'évaluer soigneusement toute la documentation relative à cette affaire" à précisé la haute institution du football européen dans un communiqué.

Selon la direction générale du PSG, un échange se serait encore produit le 31 août avec la direction du fair-play financier de l'UEFA au sujet de la venue à Paris de Kylian Mbappé, "pour détailler, en toute transparence, la manière dont l'opération avec l'AS Monaco serait intégrée dès cette saison dans les comptes du club, tant au niveau des amortissements que de la masse salariale ". Voici la phrase qu'il faudrait retenir du communiqué du PSG, qui fait suite à l'ouverture d'une enquête par l'UEFA sur le respect des règles du Financial Fair Play (FFP) par le Paris Saint-Germain. Il n'a que 18 ans et va encore prendre de la puissance.

Édouard Philippe va annoncer la mort du décrié RSI
Édouard Phillippe a détaillé ce mardi, depuis Dijon, les mesures du plan gouvernemental en faveur des travailleurs indépendants . Le Régime social des indépendants sera bel et bien rattaché au régime général dès 2018, avec une phase transitoire de deux ans.

Or, "les coûts d'un transfert ne sont pas automatiquement reportés sur l'année suivante en cas de prêt avec option d'achat", a affirmé à l'AFP un bon connaisseur des arcanes de l'UEFA, sous couvert d'anonymat. Ce qui pourrait lui valoir des sanctions allant de l'amende, plus ou moins élevée, à l'exclusion des compétitions européennes, en passant par le retrait de points ou l'encadrement du nombre de joueurs en compétitions européennes.

"L'UEFA doit enquêter là-dessus et sanctionner", a tempêté le manager de Mönchengladbach Max Eberl. "Il est possible qu'un sponsor compense un déficit de 30 millions, mais avec les sommes dont on parle à Paris, il y a une prise d'influence d'un tiers, et c'est interdit", a-t-il lâché sur Sky. "Je trouve ça pathétique et vulgaire de voir les chiffres atteints pour un joueur de football, a de son côté tonné Aurelio De Laurentiis, président de Naples". Cela laisse un peu de temps au PSG, notamment pour renégocier certains contrats de sponsoring et dégager de nouvelles ressources financières.

Related Articles