Vidéo. Un militaire attaqué à Paris par un homme armé d'un couteau

Vidéo. Un militaire attaqué à Paris par un homme armé d'un couteau

Hier, la ministre des Armées Florence Parly a confirmé la volonté du gouvernement de modifier l'organisation de la vaste opération de surveillance militaire mise en place après les attentats de 2015.

[Mis à jour le 15 septembre 2017 à 13h44] L'attaque n'a duré qu'un instant avant que l'assaillant ne soit maîtrisé, mais celle-ci démontre que la menace perdure dans la capitale française.

Le parquet antiterroriste a été saisi de l'enquête. L'homme a été interpellé. Le journal qui précise que l'assaillant âgé de 39 ans et qui serait décrit comme étant un "marginal " aurait tenu des propos faisant référence à Allah.

Le chef de l'Etat français, Emmanuel Macron, a "immédiatement réuni autour de lui l'ensemble des spécialistes mobilisés sur ce sujet pour faire un point". Une enquête a été ouverte pour un incident à caractère terroriste, a annoncé le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

JO-2024 : Ouverture de 131e session du CIO à Lima
En juillet dernier, Los Angeles avait décidé de reporter sa candidature sur 2028, faisant ainsi gagner Paris en 2024. La délégation française de la candidature de Paris 2024 a effectué son grand oral à la tribune du CIO à Lima .

La brigade criminelle est saisie.

La dernière, le 9 août à Levallois-Perret, avait fait six blessés parmi un groupe de militaires percutés par une voiture. Selon elle, "cette nouvelle attaque légitime pleinement ce que nous voulons faire, c'est-à-dire rendre ce dispositif encore plus imprévisible, encore plus indécelable pour les agresseurs potentiels".

L'exécutif va "faire évoluer le dispositif Sentinelle" mais "il ne s'agit évidemment pas de (le) réduire", a affirmé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

Related Articles