Espagne: les leaders catalans défient Felipe VI

Espagne: les leaders catalans défient Felipe VI

"Donc nous agirons à la fin de la semaine, ou au début de la semaine prochaine". "Nous allons déclarer l'indépendance 48 heures après le décompte des résultats officiels" du référendum, a-t-il annoncé dans un entretien à la BBC, le premier diffusé depuis le vote. Il a déploré ne pas avoir eu de réponse jusqu'à présent de la part du gouvernement espagnol. "Après chacune de ces erreurs, nous sommes sortis renforcés". "Pas seulement parce que le temps a passé, mais aussi parce que chaque semaine, à chaque erreur, nous obtenons plus de soutien de la société".

Carles Puigdemont a lui considéré au soir du référendum que les citoyens de Catalogne avaient gagné " le droit d'avoir un État indépendant qui prenne la forme d'une République ". En effet, l'Espagne vit actuellement sa crise politique la plus grave depuis février 1981. Mais vu que ce scrutin électorale était considéré comme illégal, aucune commission électorale n'a supervisé l'organisation, ni même les résultats. Le 6 septembre, le Parlement catalan avait adopté une loi pour organiser ce référendum malgré son interdiction, arguant du fait que les indépendantistes le réclamaient depuis 2012. "Ne cherchez pas d'autre coupables, il n'y en a pas", avait-il ajouté. "On attendait de vous la défense de la concorde", a lancé Carles Puigdemont, en catalan, à l'adresse du roi d'Espagne.

Verratti forfait pour les deux matches de l'Italie
Barella est un jeune joueur de Cagliari (20 ans) et qui ne compte encore aucune cape avec la Squadra Azzurra. Le sélectionneur Gian Piero Ventura a convoqué à sa place Nicolo Barella , " précise ce communiqué.

" Devant cette situation de gravité extrême, qui requiert un engagement ferme de tous pour l'intérêt général, il est de la responsabilité des pouvoirs légitimes de l'Etat de garantir l'ordre constitutionnel, le fonctionnement normal des institutions, ainsi que la validité de l'Etat de droit et de l'autonomie de la Catalogne, sur la base de la Constitution et de son Statut d'autonomie", a dit le roi Felipe VI.

Related Articles