"Grossesse : "des pictogrammes " femmes enceintes " sur les boîtes de médicaments

Mardi des pictogrammes sur les boîtes de médicaments dont la consommation représente un risque ou un danger pour les futures mères et leur bébé à naître font leur apparition...

À partir de ce mardi 17 octobre, des pictogrammes représentant une femme enceinte vont être apposés sur les boîtes de médicaments, a annoncé la Direction générale de la santé (DGS) dans un communiqué. "Elle permet simplement de rendre visible, directement sur la boîte, l'information qui figure déjà, notamment dans les notices des médicaments qui peuvent présenter un risque pour l'enfant à naître en cas de prise pendant la grossesse", précise-t-il.

Deux signalétiques différentes seront apposées: soit une interdiction (panneau rond), soit un danger (panneau triangulaire) pour signaler "aux patientes que le médicament doit être utilisé uniquement s'il n'y a pas d'autre traitement disponible". Le second est un pictogramme "interdit", qui "signale aux patientes que le médicament ne doit pas être utilisé".

Sur son site, le ministère indique que "Dans les spécialités renseignées par les entreprises pharmaceutiques, 60% comportent un pictogramme grossesse, dont un tiers le pictogramme 'interdit' et deux tiers le pictogramme 'danger'".

Au moins 137 morts et 300 blessés dans l'attentat de Mogadiscio — Somalie
Farmajo a décrété un deuil national de trois jours et pointé du doigt les Shebabs, groupes d'islamistes somaliens, liés à Al-Qaïda.

Il existera deux types de pictogrammes.

Cette mesure concernera "une large part de la pharmacopée" pour rappeler que "l'utilisation de médicaments pendant la grossesse n'est pas banale et nécessite l'avis d'un professionnel", selon la DGS.

Les femmes qui prennent ces médicaments ne doivent "en aucun cas" arrêter les traitements ou modifier les doses prescrites sans avis médical, même après la découverte d'une grossesse.

Les femmes enceintes ne sont pas les seules concernées par ces pictogrammes qui visent aussi à alerter les adolescentes et les femmes en âge de procréer qui n'ont pas de contraception efficace.

Related Articles