Guéguerre des rappeurs : 5 ans ferme pour Rohff

Guéguerre des rappeurs : 5 ans ferme pour Rohff

Rohff s'était présenté à la police quelques heures plus tard, avant de passer deux mois en détention provisoire puis plusieurs mois avec un bracelet électronique.

Le tribunal a dénoncé vendredi des faits "d'une particulière gravité", une "action collective préméditée d'une grande violence, sans autre mobile établi qu'une démonstration de force" dans le cadre d'une "rivalité" entre rappeurs. À l'issue de plusieurs semaines de procès, Rohff connaît sa peine: le tribunal l'a condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir passé à tabac deux employés d'une boutique Unküt à Paris. L'interprète de Qui est l'exemple n'ira pas en prison immédiatement, mais il a encore 10 jours pour faire appel.

Les faits remonte à 2014, Rohff avait alors violemment agressé les vendeurs de la boutique de Booba, qui trois ans après souffrent toujours de " graves séquelles " de cette agression. Les images captées par les caméras de surveillance du magasin avaient été diffusées lors de l'audience au tribunal correctionnel de Paris, le rappeur accompagné de plusieurs autres personnes avait roué de coups un jeune vendeur et assommé un autre employé avec la caisse enregistreuse.

De Calan prédit à Wauquiez (LR) un parcours à la Hamon (PS)
Le 13 octobre, Florence Portelli avait écrit à ses rivaux pour leur proposer de débattre devant journalistes et caméras. La Haute Autorité a finalement rejeté ce jeudi la candidature de Daniel Fasquelle , faute de parrainages suffisants.

Le rappeur était poursuivi pour le tabassage d'un vendeur d'une boutique de vêtements appartenant à son ennemi juré " Booba " (voir notre article ICI).

Il avait-il expliqué être entré dans le magasin "pour montrer que j'avais pas peur" et demander les coordonnées du gérant, afin que celui-ci "organise un rendez-vous" avec son rival, pour apaiser leurs "querelles".

Il avait assuré avoir ensuite "vu rouge" en entendant le surnom de l'un des vendeurs, "Papy", le même que celui d'un internaute qui le "provoquait" sur Twitter. Le garde du corps, de con côté, a été relaxé. Depuis 2005, Rohff a déjà été condamné à deux reprises par la justice.

Related Articles