Le FC Barcelone en grève ce mardi

Le FC Barcelone en grève ce mardi

Les Catalans sont en colère et ils le font savoir. Cette journée d'action dans l'une des régions les plus riches du royaume illustre la crise dans laquelle l'Espagne est plongée - la plus grave depuis le retour de la démocratie en 1977. Après les brutalités et les violences ayant amené dimanche plus de 800 personnes à solliciter une assistance médicale, les syndicats majoritaires dans la région ont décidé d'y adhérer pour montrer une image d'unité face à ces agressions. Des slogans ont été scandés contre les forces de l'ordre aux cris de " dehors police nationale ". Mais devant la préfecture, le climat festif habituel n'était pas de mise.

D'autres organisations ont été convaincues de se mobiliser après les violences survenues en marge du vote de dimanche. "Le gouvernement va prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher que la police nationale et la Garde civile soient assiégées", a ajouté le ministre.

Plusieurs syndicats de travailleurs avaient lancé un appel, bien avant le référendum.

Le port de Barcelone, troisième d'Espagne, et le marché alimentaire de gros de Catalogne, l'un des plus importants d'Europe, sont quasiment à l'arrêt mardi. " La paralysie est quasi totale. Elle affecte les dockers et les transporteurs", a expliqué une porte-parole du port. Le métro de Barcelone assurait le service minimum et les usagers entraient sans payer.

Attaque au couteau en gare Saint-Charles, 2 morts — Marseille
L'attaque au couteau qui vient de se produire cette après-midi à la gare Saint-Charles à Marseille ressemble à un attentat. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb , a indiqué qu'il se rendait " immédiatement " à Marseille .

Les usines automobiles de SEAT fonctionnaient normalement, d'après un porte-parole de l'entreprise, et environ 50 routes ont été bloquées par des manifestants.

Aucune équipe professionnelle ou juniore du FC Barcelone ne s'entraînera ce mardi 3 octobre.

Beaucoup de monuments et sites touristiques de Barcelone, comme la Sagrada Familia, n'ont pas ouvert leurs portes.

Au moins 92 personnes ont été blessées dimanche durant les heurts intervenus entre policiers et partisans du référendum d'autodétermination. En réaction, l'Union européenne a demandé lundi au gouvernement qu'il dialogue avec l'exécutif catalan, qui menace de faire une déclaration unilatérale dans les prochains jours faute de négociations.

Related Articles