Medvedev se rend ce mardi au Maroc pour discuter Sahara et coopération

Medvedev se rend ce mardi au Maroc pour discuter Sahara et coopération

Le programme de la visite prévoit une réunion de travail avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia, une rencontre avec le président de la République Abdelaziz Bouteflika, des entretiens avec les présidents des deux chambres du parlement, a ajouté le service de presse du gouvernement de la fédération de Russie.

Dmitri Medvedev effectue une visite officielle en Algérie ce lundi 09 octobre 2017, sept ans après son premier séjour en terre algérienne.

M. Medvedev a cité, entre autres, le secteur énergétique nucléaire, l'industrie agroalimentaire, l'extraction de ressources, le transport maritime, les hautes technologies et de l'espace, le bâtiment et l'industrie pharmaceutique.

Residents of Barcelona react to referendum and ensuing violence — Watch
Catalonia's leaders appear intent on declaring independence from Spain in the coming days. "I have already voted. It's anybody's guess what might happen if the northeastern region of Catalonia does actually try to secede.

Après cela, Medvedev se rendra au Maroc.

La Russie envisage, selon lui, d'augmenter considérablement le volume de sa coopération avec l'Algérie, principalement dans les secteurs de l'industrie et de l'énergie. "C'est déjà assez bien, mais il nous faut progresser davantage (.) je suis certain que nos pays ont le même intérêt à développer notre partenariat dans plusieurs domaines". La Russie est prête à étudier des projets concernant la production d'électricité propre par les installations éoliennes ou solaires. Au menu: la signature de nouveaux partenariats économiques et la lutte contre le terrorisme.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré, de son côté, que la place libérée après la défaite de Daech pourrait être occupée par le Front al-Nosra, qui est, semble-t-il, "ménagé" à cette fin par les parties intéressées. A travers cette visite, la Russie veut renforcer ses liens avec les pays africains, particulièrement l'Algérie, qui est son deuxième partenaire après l'Egypte. "Le rapprochement de position russe avec l'Algérie sur le respect de la légalité internationale est en soi le socle sur lequel Alger et Moscou vont devoir travailler d'autant que " la Russie et l'Algérie ont des positions très proches sur le fait que les peuples de toutes les régions peuvent et doivent décider eux-mêmes de leur sort, résoudre eux-mêmes leurs problèmes intérieurs de manière pacifique, sans violence, par le dialogue et en s'appuyant sur le droit " a encore réaffirmé le chef de la diplomatie russe qui note avec satisfaction " la proximité de nos approches des menaces telles que le terrorisme et le crime organisé transnational ". Capter les touristes russes par l'Algérie peut aussi booster le partenariat entre les deux pays.

Related Articles