Nouvelles recherches, des étangs sondés — Disparition de Maëlys

Nouvelles recherches, des étangs sondés — Disparition de Maëlys

Selon Le Dauphiné Libéré, de nouvelles recherches sur le terrain ont été engagées.

L'enquête se poursuit pour faire la lumière sur cette affaire.

L'Express a mis la main sur les déclarations de Nordahl le 2 septembre dernier, juste avant sa mise en examen.

Selon nos confrères, le suspect aurait clamé son innocence, "les yeux dans les yeux", à sa mère, qui depuis a pris la défense de son fils. "C'était la première fois que je la voyais", assure-t-il.

Une information dont il n'avait pas fait part aux enquêteurs lors de leur première rencontre. Elle est en compagnie d'un " petit blond avec un ballon ", précise le suspect, et lui demande s'il a emmené ses chiens malinois. A propos des endroits sur lesquels il a insistés pendant ce lavage, notamment le coffre de la voiture et le côté avant passager, il a entre autres dit avoir voulu retrouver la couleur d'origine de sa moquette et retirer des traces d'ongles sur la poignée, en vue de vendre son véhicule. "Je leur ai montré, le petit blond et Maëlys aussi, ça a duré 5-6 minutes".

Devant les enquêteurs, le suspect continue de multiplier les incohérences.

Niang et Diawara arrivent à Consolat
Selon La Provence , Souleymane Diawara et Mamadou Niang ont décidé de s'investir afin d'aider Marseille Consolat à franchir quelques paliers supplémentaires.

- "Je ne me rappelle pas l'avoir touchée, peut-être en l'aidant à descendre de la voiture car c'est une trois-portes. Je ne me rappelle pas l'avoir prise dans les bras", répond-il.

"Il ne va pas se rendre coupable s'il est innocent"Il m'a dit: 'Mais maman, je te le jure, je te l'assure', les yeux dans les yeux", a-t-elle raconté". "Je suis allé à Saint-Albin chercher des produits stupéfiants".

Nordhal Lelandais passe, le lendemain, plus de deux heures à nettoyer sa voiture, expliquant qu'il doit la vendre à un ami.

- "La griffure des ongles, tout simplement".

Alors qu'il était interrogé sur le déroulement de la fête du mariage et sur les circonstances dans lesquelles il a commencé à parler avec Maëlys, le suspect a affirmé: "Quand j'étais à table et qu'elle a vu la photo de mes chiens sur mon téléphone, j'ai parlé avec cette petite".

Related Articles