Paris. Hidalgo veut interdire les véhicules à essence à partir de 2030

Paris. Hidalgo veut interdire les véhicules à essence à partir de 2030

Les débats sur le plan climat et sur cette nouvelle mesure risquent d'être vifs les 5 et 6 novembre prochain dans les mairies d'arrondissement, puis le 20 novembre au Conseil de Paris. Un plan qui s'inscrit dans le cadre de l'annonce faite par le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, de la fin de la vente des voitures à moteur thermique (essence et diesel) d'ici à 2040. La Mairie de Paris veut interdire les voitures à essence dans la capitale en 2030.

Le maire adjoint responsable des transports, Christophe Nadjovski, a déclaré jeudi sur les ondes de la radio France Info que " nous avons planifié cette sortie des véhicules thermiques [parce que] le temps presse tout simplement ". La décision a été prise lors du comité de pilotage du plan climat, ce mercredi 11 octobre.

À partir de 2030, seules les voitures électriques pourraient être autorisées à circuler dans les rues de Paris.

Seine-Saint-Denis : un lionceau découvert dans un appartement
Un lionceau a été capturé mardi 10 octobre dans un appartement de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) rapporte Le Parisien . C'est sur les réseaux sociaux que les pompiers ont appris que l'animal était détenu dans un appartement.

La mairie de cette métropole de plus de deux millions d'habitants a toutefois précisé qu'elle n'envisageait pas une " interdiction", mais qu'il s'agissait d'un objectif.

Mais face à la montée du buzz, la ville de Paris a publié un communiqué dès ce jeudi matin pour affirmer que "cet objectif [n'était] en aucun cas formulé dans le plan climat comme une "interdiction" à horizon 2030, mais bien comme une trajectoire qui semble à la fois crédible et soutenable". Avec pour objectif, à long terme, d'imposer une neutralité totale en carbone et 100% d'énergie renouvelable pour 2050. Pour Anne Hidalgo, " ce ne serait pas la mesure la plus difficile à mettre en place ".

La pollution atmosphérique atteint parfois des niveaux si élevés à Paris que la ville est contrainte d'interdire la moitié des voitures et d'offrir le transport en commun gratuit pendant plusieurs jours. Selon une étude de Santé Publique France, on estimerait à 48 000 le nombre de décès causés chaque année par la pollution de l'air. La municipalité s'est déjà attaquée aux véhicules les plus polluants, grâce à la mise en place de la fameuse vignette Crit'Air.

Related Articles