Polémique. Laurent Baffie s'excuse après avoir soulevé la robe de Nolwenn Leroy

Polémique. Laurent Baffie s'excuse après avoir soulevé la robe de Nolwenn Leroy

L'affaire a défrayé la chronique toute la semaine.

Un geste déplacé qui n'est pas passé inaperçu, le samedi 23 septembre dernier, Laurent Baffie a sans doute manqué de tact et de bon goût en ne se gênant pas pour remonter la jupe de Nolwenn Leroy de plusieurs centimètres en criant "Faut du cul, faut du cul".

"Voilà, il suffisait d'aller un tout plus loin dans l'émission!" raille Thierry Ardisson en plateau avant de s'engager dans la lecture d'un long SMS envoyé par sa propre fille. La séquence a été diffusée sous forme de teasing sur les réseaux sociaux.

Salzbourg - Marseille : Les compos au coup d'envoi
Morgan Sanson ou Maxime Lopez sont susceptibles de remplacer l'international français dans le 4-2-3-1 du moment de Rudi Garcia . Le onze de l'OM: Mandanda - Sarr, Rami, Rolando, Evra (cap.) - L.

Le ton est donné dès le début. J'ai touché à la jupe d'une fille, c'est pas bien, je le sais. Je l'ai expliqué à mes enfants et je l'ai fait quand même.

"D'abord, je voudrais m'excuser auprès de Nolwenn parce que la pauvre elle est venue défendre un album formidable et on lui parle que de ça..." Et deuxièmement, moi qui suis très sensible à la cause de femmes battues, je sais que la prochaine fois que je vais prendre la parole là-dessus, on va me jeter la séquence à la gueule. Et d'ajouter: "Je comprends les filles choquées par ce geste".

S'il a fini par assurer qu'il ne le ferait plus devant un Thierry Ardisson hilare, il n'a pu s'empêcher de lancer une blague sur Monica Bellucci et un dégrafage de soutien-gorge coupé au montage... Il déplore l'attitude des journalistes, "si on peut appeler ça des journalistes", précise-t-il, qui ont omis de parler de l'attitude de Nolwenn Leroy, qui n'avait pas été choquée par la scène. Si la chanteuse a depuis défendu l'humoriste, "un ami de quinze ans, toujours bienveillant et respectueux avec [elle]", le CSA a décidé d'ouvrir une procédure devant les indignations de certains internautes, ce que l'homme en noir ne digère visiblement pas.

Related Articles