Sommes-nous en danger avec les centrales nucléaires?

Sommes-nous en danger avec les centrales nucléaires?

Globalement, les experts mandatés par Greenpeace estiment que les centrales françaises sont trop vulnérables à une attaque terroriste.

"Il s'agit d'alerter l'opinion et les pouvoirs publics, pas de donner des idées à des personnes mal intentionnées", explique Greenpeace. Les experts ont planché sur divers scénarios d'attaques et les jugent toutes susceptibles de provoquer une brèche dans les piscines d'entreposage du combustible, le " talon d'Achille des centrales nucléaires français en termes de sécurité", pointe le rapport. Si inquiétant que le rapport rendu publique a été publié dans une version plus light...

" Sauf à transformer les centrales en bunkers et à poster une escouade de CRS en permanence devant, la sécurité des centrales ne sera jamais totale" note le sénateur LR, Bruno Sido co-auteur d'un rapport sur " La sûreté des équipements sous pression nucléaire ". Sept copies du rapport complet ont été remises, ce mardi, aux hauts fonctionnaires en charge de la sécurité des installations. "Ces bassins de refroidissement sont de grandes piscines où les barres de combustible sont entreposées pour les refroidir après avoir été utilisées dans le réacteur", lit-on sur le site de Greenpeace.

Barça : Iniesta prolonge à vie ! (Officiel)
Cette date n'est pas anodine dans l'aventure d'Andrés Iniesta au Barça . Je remercie le club pour sa confiance en me faisant signer ce contrat.

Ce déficit est d'autant plus marqué dans le cas des piscines d'entreposage du combustible nucléaire, par rapport aux réacteurs eux-mêmes. "Mais il fallait également une vision internationale, afin que chacun puisse en plus apporter l'expérience de son propre pays", précise Yannick Rousselet, de Greenpeace, au Parisien. En effet, l'analyse de sûreté a conduit à l'époque de leur construction à négliger le risque d'un processus d'emballement dans les piscines, et par là même occasion à ne pas les doter d'une enceinte de confinement robuste semblable à celle des bâtiments réacteur.

En cas d'attaque extérieure, si une piscine est endommagée et qu'elle perd son eau, le combustible n'est plus refroidi et c'est le début d'un accident nucléaire: de la radioactivité s'échappe massivement dans l'atmosphère, avec des conséquences radiologiques très graves. Le cerveau du 11 Septembre, Khaled Cheikh Mohammed, songeait ainsi au départ à faire écraser un avion sur une centrale nucléaire américaine jusqu'à ce qu'Oussama Ben Laden lui demande de plancher sur une attaque moins compliquée et aux résultats moins aléatoires. EDF, qui exploite les centrales, ne peut ignorer cette situation.

Le renforcement des 62 piscines de refroidissement et des 58 réacteurs coûterait "entre 140 et 222 milliards d'euros", selon les experts, "soit entre trois et cinq fois ce qu'EDF a prévu de dépenser pour prolonger la durée de vie des centrales", a calculé le quotidien. Les structures abritant ces piscines de stockage sont dotées de murs avoisinant les 30 cm d'épaisseur, dont 2 à 3 cm sont composés de tôle métallique.

Related Articles