À 11h44, les Françaises travaillent désormais bénévolement

À 11h44, les Françaises travaillent désormais bénévolement

"S'il y avait une égalité des salaires en France [entre hommes et femmes], les femmes pourraient s'arrêter de travailler le vendredi 3 novembre à 11h44 et gagner autant sur l'année 2017". Un constat qu'elle relève de nouveau, puisqu'elle admet que l'écart de salaire entre les hommes et les femmes ne fait qu'augmenter au fil des années. Ce pourcentage de 15,8% est " adapté au nombre de jours ouvrés en 2017 (253), ce qui nous a donnés 39,658 jours ouvrés " de différence entre les hommes et les femmes.

A partir de ce vendredi, depuis 11h44 précises, les femmes travailleront "bénévolement", comparativement aux hommes.

En appelant cette année à la mobilisation sur les réseaux sociaux, ces féministes souhaitent susciter une réflexion au niveau des entreprises et des politiques publiques.

Il se fait enterrer avec sa moto — Insolite
" Il nous a écouté et a pris en compte la demande formulée par Arnaud à sa femme pour cette dernière volonté ", a-t-elle raconté. Alain Anceau , maire de la commune de Saint-Roch, indique ainsi que le souhait d'Arnaud "était de rester avec sa moto ".

Les revendications sont toujours les mêmes: "l'égalité salariale, l'égal accès à la promotion professionnelle et la revalorisation des salaires de métiers dits féminins" rappelle le collectif. Selon une étude réalisée par la Fondation Concorde, cette inégalité coûterait 62 milliards d'euros par an à l'économie française (lire notre article).

À vrai dire, elles se sont reposées sur les chiffres de l'organisme européen de statistiques Eurostat. Ce qui représente près de près de 40 jours ouvrés non payés. L'an dernier, en se fondant sur le rapport d'Eurostat réalisé à partir des données consolidées de 2010 qui estimait à 15,1 % cet écart, Les Glorieuses avaient appelé les femmes à cesser symboliquement le travail le 7 novembre à 16h34.

Related Articles