Clichy: une centaine d'élus tentent d'empêcher une prière de rue

Clichy: une centaine d'élus tentent d'empêcher une prière de rue

En septembre, il avait fait apposer une bannière au-dessus de l'un des boulevards de la ville qui mentionnait: "Stop aux prières de rue illégales".

Depuis cette expulsion, les fidèles organisent chaque vendredi, leur prière devant la Mairie de Clichy en signe de protestation et en espérant que le maire leur propose une solution de remplacement.

Comme M.Muzeau n'a pas pu une solution au problème des prières ayant lieu dans une rue piétonne de la commune, ni à celui des fidèles qui y affluent le vendredi depuis presque neuf mois, "on demande à l'État d'aider le maire de Clichy à trouver cette solution", a ajouté Mme Pécresse.

Une soixantaine d'élus français ont bousculé des centaines de fidèles musulmans pour les empêcher d'effectuer leur prière du vendredi, à Clichy-la-garenne (Haut de Seine), en région parisienne, ont rapporté les médias français. Quelque 200 musulmans ont manifesté de cette façon contre la fermeture de leur lieu de culte en centre-ville, au mois de mars. Les forces de l'ordre ont dû s'interposer.

Pour moi, c'est beaucoup mieux sans Neymar
Un transfert qui a soulevé la colère des supporters du club catalan et le regret de certains joueurs blaugranas. D'un avis presque unanime, Neymar a laissé un grand vide dans le vestiaire du FC Barcelone .

Interrogé par l'AFP, Hamid Kazed, qui préside l'UAMC, a déploré " des provocations", appelant le maire à revenir " au dialogue ".

La police avait évacué le 22 mars la salle de prière de la rue d'Estienne d'Orves, au terme d'un long bras de fer entre la mairie, qui veut en faire une médiathèque, et l'Union des associations musulmanes de Clichy (UAMC) qui refusait de quitter les lieux malgré une injonction de justice.

A l'échéance du bail, le nouveau maire Rémi Muzeau, élu en 2015, avait décidé de transformer en médiathèque le lieu qui accueillait quotidiennement de 3 000 à 5 000 fidèles, selon Laoucine Ikij, secrétaire de l'UAMC qui a mené la prière ce 10 novembre.

Rémi Muzeau avait parallèlement inauguré la mosquée des Trois-Pavillons, gérée par une autre association cultuelle, à 1,5 km du centre-ville.

Related Articles