Coupe du monde Qatar 2022 : 22 millions pour acheter des votes?

Coupe du monde Qatar 2022 : 22 millions pour acheter des votes?

Selon Mediapart, le FBI et la justice du Brésil mènent des investigations sur un virement effectué par le Qatar.

En décembre 2010, Ricardo Teixeira avait participé aux votes d'attribution des Mondiaux de football, qui ont été remportés par la Russie pour celui de 2018 et par le Qatar pour 2022.

Derrière cette somme, supposée avoir induit l'achat du vote brésilien en faveur de la candidature qatarie, se trouve l'instance Ghanom Bin Saad & Sons Group, "au cœur des soupçons de corruption sur [l'] attribution".

Jeff Bezos (Amazon) : sa fortune s'élève désormais à 100 milliards de dollars
Cela s'explique par la hausse spectaculaire de l'action Amazon en Bourse vendredi, jour du Black Friday , explique Franceinfo. Aux États-Unis, les ventes en ligne devraient ainsi progresser de plus de 18% en cette fin d'année, selon Adobe Analytics.

Selon Mediapart, la banque monégasque Pasche Monaco, filiale du Crédit mutuel, aurait été la plaque tournante bancaire permettant de transférer des fonds depuis le Qatar vers plusieurs dirigeants du foot mondial de l'époque. Les enquêteurs américains ont découvert un virement bancaire de 22 millions de dollars sur le compte de Ricardo Texeira.

Tout ou partie de ces 22 millions aurait servi, début 2013, à réaliser des virements à destination de personnes physiques surnommées "Warner Bros", "Mohammed " et "Leoz ". Des surnoms qui doivent sûrement désigner Jack Warner, ancien président de la Confédération de football d'Amérique du Nord, Mohammed ben Hamman, président de la Confédération asiatique et Nicolas Leoz, ex-président de la Confédération AmSud.

Related Articles