Facebook : L'intelligence artificielle pour détecter les utilisateurs suicidaires

Facebook : L'intelligence artificielle pour détecter les utilisateurs suicidaires

"Cette approche utilise une technologie de reconnaissance de types de comportement pour aider à identifier les messages et les vidéos en direct qui expriment potentiellement des pensées suicidaires", résume Guy Rosen.
Le système d'intelligence artificielle scannera les messages de membres mais aussi les réponses de leurs amis qui pourraient par exemple leur demander si tout va bien ou "qu'est-ce que je peux faire pour t'aider?", explique Guy Rosen. Concrètement, cette technologie cherche automatiquement des indices dans les messages - ainsi que les vidéos diffusées en direct sur Facebook Live - afin d'avertir plus rapidement le personnel de Facebook et les organisations d'aide spécialisée, assure le groupe américain. Lorsqu'un cas est urgent, Facebook transfère les informations pertinentes à des spécialistes, tels que des organismes ou des policiers, pour qu'ils tentent de localiser la personne et qu'ils la prennent en charge.

Le mois dernier, Facebook indique avoir agi sur la base de plus d'une centaine de ces détections proactives. L'intelligence artificielle se pose comme un nouveau canal de détection des comportements suicidaires, venant en appui des modérateurs humains de Facebook pour réduire le délai préalable à une intervention.

Évoquant " la peur selon laquelle l'IA pourrait être nuisible dans le futur " - un point de vue notamment défendu par Elon Musk, avec lequel Mark Zuckerberg n'est pas d'accord - le CEO de Facebook préfère souligner le potentiel de l'IA pour identifier de potentiels risques de suicide chez les membres de sa plateforme.

Facebook
Facebook mise sur l'intelligence artificielle pour mieux détecter les utilisateurs suicidaires

Si l'intelligence artificielle fait souvent craindre un scénario dramatique digne de Terminator, elle peut aussi sauver des vies.

Après l'avoir testé aux Etats-Unis, Facebook s'apprête donc à déployer massivement ce système d'intelligence artificielle. A présent, la technologie va être étendue au reste du monde, à l'exception de l'Union européenne. Le règlement européen sur la protection des données personnelles qui entrera en vigueur en mai 2018 interdit le profilage et la surveillance à grande échelle des internautes.

C'est du moins l'avis de Facebook qui expérimente depuis plusieurs mois aux États-Unis un logiciel pour détecter les tendances suicidaires de ses utilisateurs.

BOURSE-Société générale monte après la présentation de son plan stratégique
La banque française a dévoilé, dans la soirée de lundi, les grandes lignes de son plan stratégique à horizon 2020. Au total, les coupes s'élèvent à près de 3 500 emplois, soit 9% de l'effectif de banques de détail.

Related Articles