HTC annonce son casque VR autonome — Vive Focus

HTC annonce son casque VR autonome — Vive Focus

Ce mardi 14 novembre, HTC tenait la Vive Developers Conference de Pékin. Un nouveau casque parfaitement autonome, qui sera proposé à seulement 199 dollars. Sa particularité? N'avoir besoin d'aucun câble, ni PC, ni smartphone pour fonctionner.

Pour le moment, le Vive Focus est présenté comme comme étant exclusivement destiné au marché chinois. Le casque sera également doté d'un écran AMOLED, dont les caractéristiques n'ont pas encore été précisées. Le HTC Vive Focus intègre donc un processeur Qualcomm Snapdragon 835 une puce extrêmement puissante qui le rend totalement autonome. Pour garantir la reconnaissance des déplacements de tête de l'utilisateur, le Vive Focus disposera de caméras embarquées.

Le Vive Focus utilise un contrôleur à trois degrés de liberté, plutôt simple, avec un trackpad analogue aux traditionnels périphériques Vive.

VDC 2017 : HTC lève le voile sur VIVE Wave, une nouvelle plateforme de contenus en réalité virtuelle
HTC annonce le Vive Focus, un casque de réalité virtuelle autonome

Parallèlement à cette annonce, HTC a également lancé sa nouvelle plateforme de développement de réalité virtuelle, Vive Wave, qui sera utilisée par le Focus. Vive Wave fonctionnera comme la plateforme SteamVR de Valve aux États-Unis, où les utilisateurs pourront acheter, télécharger et jouer avec des jeux et des expériences VR compatibles. Pour le moment aucune date de prix et de sortie n'a été communiquée par le constructeur.

Google avait officiellement annoncé en mai dernier le lancement de casques autonomes Daydream en partenariat avec HTC et Lenovo. HTC et Google ont maintenant confirmé que le casque autonome HTC de marque Daydream n'est plus d'actualité. En effet, Oculus vient de lancer son casque autonome Oculus Go utilisant le contenu de Gear VR de Samsung.

Jean-Louis Borloo aidera Emmanuel Macron sur la politique de la Ville
Emmanuel Macron "a donné des pistes, il faut bâtir". " Il faut sortir des promesses pour être dans qui fait quoi ", a toutefois prévenu Jean-Louis Borloo.

Related Articles