"Les options diplomatiques restent sur la table" (Tillerson) — Corée du Nord

Les autorités sud-coréennes et américaines cherchent actuellement à obtenir des informations plus précises. Les militaires américains ont détecté un "probable tir de missile" par la Corée du Nord, le premier depuis plusieurs mois, a pour sa part indiqué un responsable du Pentagone. Il a été évalué que le missile a parcouru la distance de 960 km à une altitude maximale de 4.500 km. "Ces données nous laisse penser qu'il s'agissait d'un missile balistique intercontinental", a déclaré le ministre japonais de la Défense, Itsunori Onodera.

"Nous sommes en train de travailler avec nos partenaires entre agences pour des évaluations plus détaillées sur le lancement", a-t-il poursuivi.

Le missile nord-coréen n'était pas une menace pour les Etats-Unis ni pour leurs alliés, a précisé le Pentagone.

La situation se précise autour de Pastore — PSG
Première pierre du projet qatari, Javier Pastore a débarqué au PSG en 2011 contre plus de 40 Millions d'euros. L'Argentin prendrait cette décision d'Unai Emery comme le signe d'un manque de confiance.

Le président Moon Jae-in a convoqué une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC) pour parler de ce nouvel incident, a fait savoir Cheong Wa Dae. En réaction, l'armée sud-coréenne a elle effectué un essai de "frappe de précision", selon Yonhap, citant l'état-major sud-coréen. Séoul avait fait état mardi de signes d'activité sur une base de missiles nord-coréenne, alors que Pyongyang n'avait pas procédé à des tirs depuis le 15 septembre.

Il s'agit de la 11e provocation de missile du pays voisin depuis l'arrivée au pouvoir de Moon en mai.

Related Articles