Marseille: surdosage de Dépakine sur un bébé

Marseille: surdosage de Dépakine sur un bébé

Ainsi, l'enfant de 20 mois a reçu 6,5 fois la dose de Dépakine qu'il aurait dû recevoir. Et pour cause, il se trouvait dans un "état comateux après chaque prise de médicaments", selon France Bleu, qui nous apprend l'histoire.

Nilo est sorti dimanche de l'hôpital mais il risque des complications au foie et aux reins en raison de ce surdosage.

L'enfant est traité, pour son cancer, avec des bêtabloquants et de la Dépakine. L'interne qui a rédigé l'ordonnance s'est trompé dans la conversion entre milligrammes et millilitres.

Vendredi, un couple vivant près d'Aix-en-Provence se rend d'urgence à l'hôpital de la Timone à Marseille. Mais "Nilo s'endormait presque tout de suite après avoir pris ses médicaments ", a indiqué son père au journal local.

Côte d'Ivoire/International/ Affaire Norbert Zongo : Le Burkinabè François Compaoré arrêté en France
Après son interpellation ce dimanche, il a été placé en centre de rétention à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. Une manière de narguer un peu plus les autorités judiciaires burkinabè.

Pour les parents de Nilo, c'est la goutte d'eau.

En août, l'enfant avait déjà contracté un staphylocoque doré lors d'une intervention chirurgicale à l'hôpital de la Timone. Ils dénoncent notamment l'état dans lequel se trouvent certains services: "Les personnels n'ont pas assez de temps pour bien s'occuper de tout le monde, les pansements sont parfois faits n'importe comment".

"On a appelé l'hôpital pour voir s'il n'y avait pas d'erreur", affirme le père du bébé. Les parents ont déposé une plainte contre l'hôpital auprès de la gendarmerie de Gardanne.

Jérôme Césarini vient témoigner à 7 heures 20 ce mardi matin sur France Bleu Provence.

Related Articles