Que va décider l'Europe ce jeudi — Glyphosate

Que va décider l'Europe ce jeudi — Glyphosate

L'Allemagne s'est pour sa part abstenue de voter.

La prolongation de cinq ans de la molécule dans l'Union européenne n'a pas obtenu la majorité qualifiée. Pour la énième fois, les Etats membres de l'UE ont échoué jeudi à s'entendre sur le renouvellement (ou non) de l'homologation du glyphosate, qui expire mi-décembre. Ainsi, les pays en faveur du renouvellement ne représentent que 37% de la population européenne.

" Pas d'opinion", c'est le résultat du vote organisé jeudi 9 novembre 2017 en l'absence d'une majorité claire, pour ou contre l'autorisation du glyphosate, a expliqué l'exécutif européen dans un court communiqué. "La Belgique a maintenu sa position et demande un plan de sortie du glyphosate "phasing-out" (élimination progressive, ndlr) et le support de l'UE au développement d'alternatives pour l'agriculture", lui a fait écho le ministre belge de l'agriculture Denis Ducarme. Par ailleurs Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a indiqué récemment que la France voterait contre toute autorisation supérieure à trois ans. La dernière évaluation du CIRC, Centre international de recherche sur le cancer qui dépend de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) avait classé en mars 2015 le glyphosate comme "probablement cancérogène pour l'homme". Cependant, un vote pour une autorisation de trois ans pouvant être renouvelée, serait également insuffisant pour les écologistes. Les adversaires du glyphosate estiment eux que le principe de précaution devrait prévaloir.

La recette de la pâte à tartiner a-t-elle été modifiée — Nutella
Il assure que ces modifications n'ont aucun impact sur la qualité, le goût et la texture de leur produit vedette. Avec sa nouvelle composition, la pâte à tartiner ne risque pas d'améliorer son image auprès des diététiciens.

Et si Monsanto portait plainte contre l'Union européenne? La substance active, herbicide le plus utilisé dans l'UE, est plébiscitée par les cultivateurs pour son efficacité et son faible coût.

Le principal syndicat européen d'agriculteurs, le Copa-Cogeca, a jugé en amont du vote que la proposition portant sur cinq ans était "inacceptable": "Ni les émotions, ni la politique ne devraient régir des décisions aussi importantes", a regretté le secrétaire-général du syndicat, Pekka Pesonen.

Related Articles