Une professeure et un principal frappés par des parents d'élève

Une professeure et un principal frappés par des parents d'élève

Une professeure d'EPS d'un collège de Chilly-Mazarin (Essonne) a été violentée lundi 27 novembre par les parents d'un élève de sixième mécontents d'une remarque inscrite dans le cahier de liaison de leur enfant, a appris franceinfo de source proche du dossier mardi. Le principal du collège a même été contraint de s'interposer, pour mettre fin à l'incident, relate Europe 1. L'échange verbal a rapidement dégénéré et la professeure a été tirée par les cheveux et frappée au visage. L'enseignante s'est vu prescrire trois jours d'interruption totale de travail.

La mère de l'enfant, 37 ans, "a reconnu avoir porté des coups" et s'est justifiée en affirmant que son fils lui aurait raconté avoir été "réprimandé violemment" et "bousculé" par son enseignante lundi matin, a rapporté le parquet d'Evry. Lors de leurs premières auditions, le couple a déclaré que leur enfant était "victime de harcèlement" et que l'équipe pédagogique ne réagissait "pas suffisamment" face à cette situation.

Macron en visite dans trois pays africains
Sera posée également la première pierre du métro de la ville, pour lequel la France a accordé un prêt de 1,4 milliard d'euros. Pour le chef d'Etat français, il est question de redresser l'image et l'influence de son pays en Afrique.

Des confrontations et auditions étaient toujours en cours mardi pour préciser les circonstances de l'agression, selon le parquet. Selon lui, le couple de parents est "connu des services de police pour des propos pas toujours corrects". Les professeurs ont quant à eux exercé ce mardi leur droit de retrait et n'ont pas donné cours au collège Les Dînes Chiens. "Nous avons demandé des postes en assistance éducative, infirmière, psy et assistante sociale", indique à L'Express Johanna Gaston de Force ouvrière.

Related Articles