65 journalistes tués en 2017 — Reporters sans frontières

65 journalistes tués en 2017 — Reporters sans frontières

A l'instar de l'année précédente, la Syrie demeure le pays le plus meurtrier pour les reporters avec 12 journalistes tués recensés.

Si moins de journalistes ont été tués dans le monde en 2017 par rapport à l'an passé (un chiffre en baisse de 18%) c'est, estime RSF, en raison de "la prise de conscience croissante de la nécessité de mieux protéger les journalistes et la multiplication des campagnes menées en ce sens par les organisations internationales et les médias eux-mêmes". Bien que la tendance générale soit à la baisse, certains pays se démarquent pourtant par un nombre inhabituel de journalistes prisonniers. "Les pays, devenus trop dangereux, se vident de leurs journalistes explique RSF".

Le chirurgien britannique qui "signait" son travail au laser
L'été suivant, alors qu'une enquête disciplinaire interne sur sa conduite était en cours, Simon Bramhall a présenté sa démission. Un chirurgien britannique reconnaît avoir gravé ses initiales au laser sur le foie de deux patients en 2013.

Outre ces zones de conflit, il y a des pays comme le Mexique, où il ne fait pas bon dénoncer la corruption de la classe politique et l'omniprésence du crime organisé. Au Mexique, où de puissants cartels procèdent à des assassinats ciblés, Javier Valdez Cárdenas, collaborateur de l'AFP et de médias locaux, spécialiste du narcotrafic, a été tué par balles à quelques mètres de son journal. Plus précisément, cela concerne 50 journalistes professionnels, 7 journalistes citoyens et 8 collaborateurs des médias. 58 journalistes ont été tués... Les journalistes étrangers otages à ce jour ont tous été enlevés en Syrie, sans que l'on soit en mesure de déterminer où ils se trouvent actuellement. Plusieurs d'entre elles, dit RSF, étaient des journalistes d'enquête chevronnées et déterminées au style " abrasif ". Cette baisse du nombre de tués n'apporte toutefois pas que des bonnes nouvelles, souligne RSF. La Chine détient le record des journalistes emprisonnés avec 52 d'entre eux sous les verrous, devant la Turquie (43), la Syrie (24), l'Iran (23) et le Vietnam (19).

65 journalistes ont été tués et 326 sont derrière les barreaux de par le monde, au cours de cette année 2017, avons-nous appris à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI).

Related Articles