Brice Hortefeux visé par une enquête pour détournement de fonds publics

Brice Hortefeux visé par une enquête pour détournement de fonds publics

L'ancien ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, en poste lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, est visé par une enquête préliminaire pour détournement de biens publics par une personne dépositaire de l'autorité publique, a indiqué une source judiciaire, confirmant une information de TF1 et LCI.

De part son passage place Beauvau entre 2009 et 2011, Brice Hortefeux bénéficie en effet d'une garde rapprochée assurée par des policiers du Service de la protection (SDLP).

Le député européen, membre des Républicains, est soupçonné d'avoir abusé de la protection d'Etat qui lui est allouée à vie en tant qu'ancien ministre de l'Intérieur. Même après avoir quitté le gouvernement, certains ministres régaliens (Défense, Intérieur, Justice) peuvent demander à être toujours protégés.

Viré des Z'Amours — Tex
Après ce tourbillon médiatique, comment se sent Tex? Tex n'a pas compris que le Coluche qui faisait rire avec son sketch "le viol de Monique " était d'un autre temps.

Dans un communiqué diffusé sur son compte Twitter, Brice Hortefeux déclare apprendre "avec stupéfaction l'ouverture d'une procédure par le parquet de Paris" à la suite de ce qu'il qualifie d'"écho inexact" publié dans le Point.

Cette enquête a été ouverte fin novembre après une plainte de l'association anticorruption Anticor.

Brice Hortefeux avait assuré: "Il doit y avoir une erreur". L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire parisienne. "Et, à 80 %, les déplacements ne concernent que moi". Selon la Direction générale de la police, la protection des anciens ministres coûterait environ 70.000 euros par an et par agent.

Related Articles