Donald Trump traite une sénatrice démocrate de "Pocahontas"

Donald Trump traite une sénatrice démocrate de

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'armée américaine eut recours à des centaines d'Amérindiens de différentes tribus dont le dialecte ancestral servit de code de communication indéchiffrable par les ennemis. C'est en fait le président des Etats-Unis, alors candidat à l'élection présidentielle, qui a donné le premier ce nom à cette figure de l'aile gauche démocrate.

Ce lundi 27 novembre, Donald Trump recevait des anciens combattants amérindiens à la Maison-Blanche. Le président américain s'est permis une digression de mauvais goût davant des vétérans qui semblaient particulièrement gênés.

Trois d'entre eux se trouvaient autour du président Donald Trump qui a loué leurs services en leur disant qu'ils étaient " incroyables", des gens " très spéciaux ". Mais au lieu de respecter une cérémonie consensuelle, le président des Etats-Unis a préféré raviver les critiques qu'il nourrit de longue date contre la sénatrice démocrate du Massachusetts, Elizabeth Warren. "Vous étiez ici longtemps avant nous".

BOURSE-Société générale monte après la présentation de son plan stratégique
La banque française a dévoilé, dans la soirée de lundi, les grandes lignes de son plan stratégique à horizon 2020. Au total, les coupes s'élèvent à près de 3 500 emplois, soit 9% de l'effectif de banques de détail.

Régulièrement, le New York Times compile les lieux et les personnes que Donald Trump insulte sur Twitter. Même si nous avons une représente au Congrès qui est - à ce qu'on dit - ici depuis longtemps.

Donald Trump est coutumier des attaques contre Elizabeth Warren, qu'il surnomme "Pocahontas" en référence aux origines amérindiennes qu'elle revendique et dont il conteste l'authenticité. La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a répliqué que le président "n'avait certainement pas l'intention" de lancer une insulte raciale.

"Le droit de déterminer si c'est une insulte appartient à ceux qui ont été insultés, pas à celui qui a prononcé cette insulte", a rappelé le collectif dans un communiqué. Fin 2013, la Médaille d'Or du Congrès américain, plus haute distinction civile aux Etats-Unis, a été décernée à quelque 250 natifs-américains de 33 tribus, la plupart à titre posthume, pour leur rôle durant ce conflit.

Related Articles