Le TPIY ouvre une enquête interne sur la mort de Slobodan Praljak

Le TPIY ouvre une enquête interne sur la mort de Slobodan Praljak

Slobodan Praljak, le Croate de Bosnie qui s'est suicidé en avalant le contenu d'une fiole dans une salle d'audience du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie à La Haye, est mort d'une insuffisance cardiaque causée par du cyanure. À l'énoncé du verdict le condamnant à vingt ans de prison, Slobodan Praljak, ancien général croate, proteste de son innocence: "Slobodan Praljak n'est pas un criminel de guerre, je récuse votre verdict". Il venait de recevoir confirmation de sa condamnation à 20 ans de prison pour des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité commis pendant la guerre en Bosnie (1992-1995).

Haut responsable des forces armées de la république croate de Herceg-Bosna qui a combattu les Bosniaques en 1993-1994, il a été cité comme l'un des responsables de la destruction du pont ottoman de Mostar, l'un des symboles de cette " guerre dans la guerre", entre Croates et musulmans. Selon Goran Sluiter, un avocat néerlandais et professeur de droit international à l'Université d'Amsterdam, Slobodan Praljak s'est procuré la fiole soit au centre de détention, en économisant un médicament administré dans le cadre d'un traitement, soit pendant le transport vers le tribunal, soit au sein même du TPIY.

Johnny Hallyday : les fans du chanteur sont de plus en plus inquiets
Interrogé par l'AFP , qui a démenti il y a quelques minutes la mort de Johnny Hallyday , un proche du chanteur a assuré que tout allait bien.

L'enquête doit établir si l'ex-chef militaire des Croates de Bosnie a reçu une aide pour commettre son suicide.

La lecture des verdicts a continué ans une autre salle du TPIY. Le juge a alors instantanément suspendu l'audience, avant que les ambulanciers ne fassent leur entrée, fait savoir Reuters.

Related Articles