L'ex-président Saleh finit sous les balles

L'ex-président Saleh finit sous les balles

Bien accueilli par les Saoudiens, ce geste a provoqué la fureur de ses alliés houthis qui y ont vu une trahison et un coup de force contre leur alliance destinée à riposter à l' "agression" saoudienne. Dans un communiqué diffusé hier, les rebelles ont annoncé la mort de Ali Abdallah Saleh à la suite d'affrontements à Sanaa. Il a souhaité voir les membres du parti de l'ex-président "unir leurs rangs avec le reste du peuple yéménite". Celui qui dirigea le Yémen pendant trois décennies avant de se faire renverser en 2012, emporté par la vague des printemps arabes, s'était rapproché depuis le week-end dernier de l'Arabie saoudite.

Dans une déclaration à la chaîne de télévision saoudienne Al-Ekhbariya, la coalition a appelé les civils présents dans la capitale yéménite à s'éloigner des zones rebelles, ce qui pourrait signifier une prochaine intensification des raids aériens sur Sanaa. "Le sang de mon père résonnera furieusement jusqu'aux oreilles de l'Iran", a ajouté le fils de l'ancien président.

A Sanaa, la situation demeure volatile. Aucun slogan hostile n'a été lancé contre l'ex-président, dont la mort lundi n'a pas été revendiquée explicitement par les Houthis.

PSG : Neymar au Real ? Suarez n'y croit pas
Je connais Neymar et son admiration pour Barcelone et ses (ex) coéquipiers. Ce fut certainement douloureux parce qu'il était heureux ici.

La mort de l'ancien président, âgé de 75 ans, n'a pas été immédiatement confirmée par son parti, le Congrès populaire général (CPG), ou par des proches.

L'ancien président, qui a survécu à nombre d'attentats et de complots pendant sa longue carrière politique, dont 33 ans au pouvoir, est mort dans des circonstances mal éclaircies, lui qui est connu par le soin qu'il a toujours porté à sa propre sécurité. Une source militaire a indiqué qu'il était tombé dans une embuscade tendue par des Houthis armés au sud de la capitale. Son corps inerte dans une couverture fleurie a ensuite été placé à l'arrière d'un pick-up.

On ignorait mardi où se trouve le corps et si Saleh aurait des funérailles et une sépulture.

Related Articles