"L'incident" était médiatique, pas diplomatique — Macron à Ouagadougou

Je suis d'une génération de français pour qui les crimes de la colonisation européenne sont incontestables et font partie de notre histoire (.) Je suis d'une génération, où l'on ne vient pas dire à l'Afrique ce qu'elle doit faire, quelles sont les règles de l'état de droit, mais où partout on encouragera, celles et ceux qui en Afrique, veulent prendre leurs responsabilités.

La veille, pendant le débat avec des étudiants à Ouagadougou, le président français avait plaisanté sur le dirigeant du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui s'était absenté quelques minutes. Une question qui a visiblement piqué au vif le président français qui s'est exclamé: "Mais vous m'avez parlé comme si j'étais le président du Burkina Faso!" "C'est le travail du président [burkinabé]!" "(.) Du coup il est parti réparer la climatisation", a-t-il ajouté, hilare (voire notre vidéo en tête d'article). Le jeune président prend un plaisir évident à l'exercice, gesticule davantage que durant le discours, le ton est encore plus direct, parfois même familier.

Très vite, plusieurs médias et politiques y ont vu une mauvaise blague faite au président du Burkina Faso.

Disparition d'un sous-marin argentin : la recherche d'éventuels survivants abandonnée
L'opération de recherche et de sauvetage du sous-marin ARA San Juan se poursuit "comme au premier jour", a-t-il affirmé. Peu après, une explosion sous-marine a été enregistrée à proximité de la dernière position donnée par le sous-marin.

Une réponse partagée par le porte-parole du président de la République Bruno Roger-Petit. A peine installé au pupitre de l'université de Ouagadougou, mardi 28 novembre, le président français Emmanuel Macron exprime sa "profonde reconnaissance au président Kaboré " pour l'accueil chaleureux qui lui est réservé depuis la veille, le remercie d'avance pour la journée qu'ils vont passer ensemble et aussi, de lui "avoir permis " de s'adresser à la jeunesse africaine "dans ce cadre ".

C'est la première tournée d'Emmanuel Macron sur le continent africain.

Emmanuel Macron lui répond en longueur, revenant dans un premier temps sur l'engagement de la France "en matière de renouvelables" et "d'investissement dans l'entreprenariat". "Il a été d'une arrogance, d'une violence à l'égard des autorités du Burkina Faso à la limite du racisme". "Pause technique" ou "incident diplomatique"? Roch Kaboré s'était alors levé avant de quitter la salle remplie d'étudiants amusés. On est plein de journalistes sur place. D'ailleurs il en a l'habitude avec Roch Marc Kaboré, selon lui.

Related Articles