Polémique autour d'une banderole de supporters algériens — Algérie-Arabie Saoudite

Polémique autour d'une banderole de supporters algériens — Algérie-Arabie Saoudite

Les autorités saoudiennes ont fini par obtenir des excuses. Ce qui fut manifestement fait par la voix du premier ministre Ahmed Ouyahia, si l'on en croit un tweet de l'ambassadeur d'Arabie Saoudite en Algérie, sans que cette information n'ait été confirmée côté algérien, tandis qu'une enquête était diligentée par le ministre algérien de la Justice. La diplomatie saoudienne n'a pas jugé utile de s'exprimer sur cette banderole outrageante attribuée à des supporters saoudiens pour démentir son authenticité, entretenant ainsi par ce silence, au sein de l'opinion algérienne, le doute sur l'existence réelle de la banderole en question.

"Formellement, il n'y a pas eu d'excuses", rétorque l'entourage d'Ahmed Ouyahia, cité par Jeune Afrique. Manière de dire pour ces " supporters " que le souverain saoudien, allié traditionnel des Etats-Unis, soutenait la déplorable initiative américaine de reconnaître officiellement Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël, alors que Riyad avait qualifié cette reconnaissance d'irresponsable. Avant lui et pour montrer toute l'indignation et la réprobation par les autorités algériennes de ce geste peu fair-play au goût de Riyad, le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Louh, a immédiatement réagi en annonçant l'ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur cette affaire, tout en rappelant, très diplomatiquement, le rôle joué par l'actuel monarque dans le soutien à notre Révolution.

La saison 4 de Narcos évoquera le cartel de Guadalajara — Netflix
Avec une saison 4 commandée il y a déjà plus d'un an par Netflix , la série a sûrement encore de beaux jours devant elle. Elle est actuellement en production à Mexico City et sera lancée courant 2018 sur Netflix .

Le ministre algérien affirme que le peuple algérien est " attaché aux valeurs de fidélité et de loyauté", mais surtout " hostile à l'atteinte à ses frères, particulièrement ceux qui l'ont soutenu durant sa guerre de Libération pour le recouvrement de sa souveraineté nationale". Le Tifo montrait côte à côte le roi Salmane et Donald Trump avec comme fond le Dôme du Rocher d'Al Qods.

Related Articles