Un projet d'attentat contre Theresa May déjoué, deux hommes inculpés

Un projet d'attentat contre Theresa May déjoué, deux hommes inculpés

Le porte-parole de Scotland Yard a cependant refusé de confirmer que les arrestations étaient liées à un complot visant à attaquer Theresa May.

La Première ministre britannique Theresa May. D. R. Selon les services de sécurité, l'idée était de lancer un engin explosif contre la résidence de la première ministre au 10, Downing Street, et de profiter du chaos pour la tuer, précise Sky News.

La ministre s'exprimait devant les députés après la publication d'un rapport sur la gestion des attentats par la police et le MI5, le service de renseignement britannique.

La liste des paradis fiscaux comporte 17 pays, selon l'Union européenne
Si la Suisse ne figure par sur cette dernière, elle intègre la liste dite 'grise', aussi appelée liste de surveillance ('watch list').

Il avait prévu d'utiliser une ceinture d'explosifs, une bombe lacrymogène et un couteau, a déclaré le procureur devant les magistrats du tribunal de Westminster. Il est accusé de préparation d'actes terroristes et d'avoir aidé un autre homme, Mohammed Aqib Imran, 21 ans, qui a aussi comparu mercredi, à préparer un autre attentat. Selon la police, ils prévoyaient de faire exploser une bombe artisanale à Downing Street, près de la résidence officielle du Premier ministre à Londres.

"Le Royaume-Uni est confronté à une menace terroriste intense, laquelle est multidimensionnelle, évolue rapidement et opère à une échelle et un rythme jamais vus par le passé", a fait savoir la police londonienne par communiqué.

Cette information émerge alors que la ministre de l'Intérieur, Amber Rudd, a indiqué mardi que " 22 complots terroristes islamistes " ont été déjoués depuis l'assassinat d'un soldat en pleine rue à Londres, en mai 2013. Et d'ajouter que "bien plus de 500 enquêtes de contre-terrorisme sont actuellement en cours, impliquant plus de 3.000 personnes".

Related Articles