Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : que savaient vraiment les renseignements ?

Attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray : que savaient vraiment les renseignements ?

Mediapart a évoqué dans son enquête un "raté énorme", en expliquant que le service de renseignement "était aux premières loges pour assister aux préparatifs de l'attentat qui a coûté la vie à un prêtre et occasionné de graves blessures à un de ses paroissiens". Dans un document rendu le 5 juillet 2016, trois semaines avant l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, la commission remettait en cause l'existence même de la DRPP. Il confie avoir essayé de se rendre en Syrie à deux reprises, avoir "emprunté la carte d'identité d'un 'mécréant'" avant d'être arrêté en Allemagne. Puis, dans une vidéo de 7 minutes et 20 secondes, il expose son plan: attaquer les églises avec un couteau. Quelques jours avant l'attentat, il écrit par exemple: "Tu vas dans une église où il y a du polythéisme et tu déglingues tout le monde, je ne sais pas moi!" Sur cette note émise par les renseignements sans aucune indication sur son origine, il y figurerait la retranscription des propos tenus par Adel Kermiche, l'un des deux assaillants.

Pendant ce temps, le 25 juillet, la veille de l'attentat, l'administrateur de la chaîne Telegram d'Abel Kermiche annonce la publication d'un contenu "exceptionnel", "surprenant", et invite ses abonnés à le partager en masse. Mais la fiche, classée secret défense, doit ensuite être validée à quatre échelons différents. Sébastien Pietrasanta a demandé sur Twitter "la publication du rapport de l'IGA (Inspection générale de l'administration, ndlr) sur la DRPP commandé par Bernard Cazeneuve suite au rapport de la commission d'enquête sur les attentats".

La note est oubliée. Ils pénètrent dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, prennent en otage les six personnes participant à l'office. Malgré ce dispositif, l'assassinat du père Hamel ne sera pas empêché, un mois plus tard. Ils seront abattus par la BRI de Rouen peu après.

" Le bouton nucléaire est toujours sur mon bureau ", dit Kim Jong-un
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un déclare que son pays était devenu un Etat nucléaire à part entière . Aussi bien Séoul que les organisateurs désirent que le Nord participe à ces Jeux olympiques.

L'affaire n'est pas du ressort de la Direction du Renseignement de la préfecture de police (DRPP), qui opère à Paris et en petite couronne.

La préfecture de police ajoute: "Cette note, qui ne comportait pas de caractère d'urgence et s'inscrivait dans le travail de détection quotidien du service, a suivi le circuit habituel de validation". La note reste donc bloquée jusqu'au 26 juillet, date de l'attentat. "Sans délai, la DRPP a informé oralement les services enquêteurs et a rédigé une nouvelle note datée du 26 juillet", affirme la préfecture. Selon Mediapart, elle le somme d'écraser ses dossiers et de réécrire la note en la postdatant.

Related Articles