Avis aux parents dont les enfants sont malades — Grippe

Avis aux parents dont les enfants sont malades — Grippe

Reste tout de même à savoir quel aura été l'impact de la rentrée des classes sur la propagation du virus.

Pourquoi une telle crainte? 434 cas graves Alors exceptionnelle ou pas, à l'instar de l'épidémie fortement meurtrière de l'année dernière ayant entraîné 18 000 morts "supplémentaires", cette grippe 2017-2018?

49 % des passages aux urgences pour syndrome grippal concernent les moins de 15 ans, et près de 20 % conduisent à une hospitalisation. Malgré ce rayonnement national, le pic de l'épidémie n'est pas encore atteint, d'où l'importance de rester très vigilant. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été saisi afin que ces messages de prévention sanitaire soient diffusés le plus largement possible, selon le dispositif prévu par la loi audiovisuelle du 30 septembre 1986. On devrait donc ces jours-ci être au sommet de la vague...

Utiliser des mouchoirs en papier jetables pour se moucher, les jeter dans une poubelle après utilisation et bien se laver les mains.

La console de Nintendo bientôt de retour — Game Boy
L'autonomie de l'engin ne fera pas d'ombre au modèle original; le temps de jeu estimé est de 6 heures entre deux recharges. Elle n'était pas forcément la plus puissante du marché, mais cela ne l'a pas empêchée de rencontrer un franc succès.

Si l'on est malade, un masque chirurgical (que vous trouverez à acheter en pharmacie) permettra d'éviter la diffusion des microbes.

Il est aussi conseillé de maintenir une température intérieure du logement à 19°C, particulièrement dans les chambres et d'aérer 10 minutes par jour.

Votre enfant à la grippe?

"L'an dernier, il y avait un virus H3N2 qui touche surtout les personnes âgées, alors que cette année c'est un virus H1N1 qui touche surtout des personnes jeunes", confirme Claude Tillier, de l'agence Santé Publique France en Bourgogne Franche-Comté. La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est de 17%. " La semaine dernière, beaucoup d'hôpitaux étaient en grande difficulté ", confirme le docteur François Braun, président de Samu-Urgences de France. " Mais ils arrivaient encore à trouver des lits d'aval (pour accueillir le patient après son passage aux urgences, NDLR) car durant la période des fêtes, il y a peu d'hospitalisations programmées. Là encore ces deux indicateurs sont en forte augmentation par rapport à la semaine précédente. Selon la direction générale de Santé, les jeunes de moins de 15 ans sont pour l'instant les plus touchés.

Related Articles