Wiko annonce sa fusion avec le chinois Tinno

Wiko annonce sa fusion avec le chinois Tinno

Dans les faits, le constructeur chinois Tinno, qui détenait déjà 95 % du capital de Wiko, en a racheté les 5 % restant aux fondateurs de la marque marseillaise, a précisé à l'AFP un porte-parole de Wiko.

Wiko est devenu un partenaire majeur dans l'activité mondiale de Tinno. Pour les deux entreprises, fusionner constitue une étape naturelle. Une fusion qui " s'inscrit dans une logique actionnariale et industrielle ".

Cette fusion s'accompagne du débarquement de Laurent Dahan, au poste de président, remplacé par un responsable du groupe chinois, James Lin, et de celui de Michel Assadourian, écarté mais qui conservera toutefois une place au comité exécutif en tant que vice-président. Les deux marques avaient réussi ensemble à se hisser parmi les premiers vendeurs européens de smartphone et envisagent désormais de s'étendre mondialement. "Cette nouvelle étape était essentielle pour répondre aux besoins et aux exigences de nos utilisateurs en leur offrant une large gamme de produits innovants". Wiko dispose aussi de 250 employés supplémentaires dans d'autres pays.

295 milliards d'euros promis aux armées d'ici 2025
Seront également financées des études sur le système de combat aérien du futur et sur le char de combat du futur. Sur le plan de la dissuasion nucléaire, le renouvellement des deux composantes (navale et aérienne) sera engagé.

Wiko s'est toujours attaché à faire croire qu'il était un fabricant français, marseillais.

"La coopération renforcée avec Tinno doit rapidement permettre à Wiko de passer un nouveau cap et de faire de Wiko une marque emblématique dans le monde entier", indique de son côté James Lin, patron de Tinno. Rappelons qu'en novembre 2017, un logiciel espion a été repéré dans le système embarqué de certains smartphones Wiko: celui-ci transmettait un certain nombre de données, dont l'emplacement GPS de l'utilisateurs, aux serveurs de Tinno en Chine. En quelques années, plus de 30 millions d'utilisateurs dans 30 pays ont été séduits par les modèles (relativement) low-cost de la marque. L'entreprise, basée à Shenzhen, a été fondée en juin 2005. Wiko apportant son expertise marché, sa stratégie résolument orientée client et l'organisation unique de ses ventes, et Tinno son savoir-faire technologique avec ses 4 centres de R&D et ses capacités industrielles avec ses 2 sites de production.

Related Articles