Le centre-ville d'Afrin est totalement sous contrôle, annonce Erdogan — Syrie

Le centre-ville d'Afrin est totalement sous contrôle, annonce Erdogan — Syrie

A la mi-journée, aucun combattant des YPG n'était visible dans la ville d'Afrine, où se trouvaient seulement quelques civils, selon l'AFP.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé dimanche que des combattants syriens soutenus par Ankara avaient pris le contrôle "total" du centre-ville d'Afrine, bastion kurde dans le nord-ouest de la Syrie. Mais les YPG ont aussi été un précieux allié de la coalition internationale emmenée par Washington dans la lutte contre les jihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Match OM Lyon : La réponse (délirante) de Aulas à Anguissa
On va être des chiens sur le terrain, leur montrer qu'on garde la défaite de l'aller en travers de la gorge. On veut que tout le monde leur montre qu'ils sont à l'OM dès leur arrivée au stade et que ça va être dur.

Deux chars turcs étaient postés devant un bâtiment officiel, tandis que des tirs de célébration retentissaient alentour, ont ajouté ces correspondants, qui ont vu des drapeaux de la Turquie et de la révolution syrienne accrochés sur plusieurs bâtiments. Les forces d'Ankara et les rebelles syriens ont pris dimanche le contrôle de la grande ville du même nom. L'armée turque a, de son côté, fait état de 46 soldats tués et 225 blessés dans ses rangs. "Le drapeau des Forces syriennes libres flotte là-bas!", a lancé Erdogan lors d'une cérémonie de commémoration de la bataille des Dardanelles, pendant la Première Guerre mondiale.

L'avancée des forces pro-turques a entraîné ces derniers jours un exode massif de civils, faisant craindre un nouveau drame humanitaire dans un pays ravagé par un conflit entré dans sa huitième année et qui a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés. La Turquie nie viser la population, et a démenti la frappe sur l'hôpital. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Related Articles