Les photos colorisées d'une jeune Polonaise tuée à Auschwitz suscitent beaucoup d'émotion

Les photos colorisées d'une jeune Polonaise tuée à Auschwitz suscitent beaucoup d'émotion

"Selon le témoignage d'un survivant [du camp de concentration et d'extermination], Wilhelm Brasse, (...) elle a été battue par l'un des gardes", précise le Mémorial d'Auschwitz qui a posté lundi sur Twitter, soixante-quinze ans après sa mort, des portraits de la jeune fille photographiée juste après qu'elle a été rouée de coups. " Czesława Kwoka avait seulement 14 ans, mais elle était plus courageuse que je ne le serai jamais". Si je me fais une petite coupure au doigt, c'est la fin du monde.

Les chiclés en noir et blanc ont été colorisés par l'artiste brésilienne Marina Amaral qui s'est spécialisée dans la colorisation de photos d'archives et historiques. Elle m'est devenue d'autant plus réelle et puissante une fois que j'ai colorisé ses bleus et le sang sur son visage.

L'artiste explique aussi la raison pour laquelle un triangle rouge était cousu sur les vêtements de la jeune fille.

United, Mourinho : "Les joueurs sont malheureux, comme moi"
Rien de nouveau, simplement, et ce, alors que Manchester United était dans l'obligation de marquer et savait qu'encaisser un but l'obligerait à...

"Czesława était considérée comme une prisonnière politique car elle vivait à Zamosc, dans une région colonisée par les Allemands". Regardez les couleurs de Czesława, elles sont le vrai souvenir que l'on a de cette jeune Polonaise juive, enfermée à Auschwitz et tuée trois mois après son arrivée: c'est la seule trace de vie qu'on ait d'elle. " Mais je continue de le faire, car je crois sincèrement au pouvoir de voir des visages comme celui de Czesława ". Mais s'il est nécessaire d'en passer par là pour apprendre quelque chose et se sentir plus intimement concerné, alors, qu'il en soit ainsi.

Le tweet avec les photographies colorisées de l'adolescente a été partagé 9 500 fois, liké plus de 43 000 fois et a suscité des centaines de commentaires. " Regardez les yeux de Czesława ", a-t-elle conclu. "Les réactions confirment ce qu'explique Marina Arabal". Si elle a pu le faire avec Czeslawa Kwok, c'est parce que les images étaient tombées dans le domaine public.

Related Articles