Macron veut faire de l'Inde un partenaire stratégique

Macron veut faire de l'Inde un partenaire stratégique

C'est avec l'ambition de " sceller un pacte fort " avec l'Inde, qu'Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte, a entamé, samedi 10 mars, une visite d'État de trois jours.

L'accueil contrastait avec celui réservé quelques semaines plus tôt au premier ministre canadien Justin Trudeau et à sa famille, alors que c'est le ministre de l'Agriculture indien qui avait été dépêché à l'aéroport. Impeccable dans sa robe rose poudrée, Brigitte Macron, femme engagée, s'est rendue seule au sein l'orphelinat Mère Teresa pour enfants handicapés, moteurs et mentaux à Jeevan Jyoti Home dans la mégalopole indienne.

EDF et son homologue indien, Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) ont signé samedi à New Delhi un accord portant sur le schéma industriel du projet de centrale de Jaitapur (côte sud-ouest).

Le groupe aéronautique français Safran va conclure samedi un contrat de 12 milliards d'euros avec la compagnie aérienne à bas prix indienne SpiceJet pour la fourniture et la maintenance de moteurs d'avions, a annoncé l'Élysée. Des contrats incluant des ventes d'avions, des ventes de réacteurs nucléaires mais aussi pour l'Inde, un partenariat avec l'entreprise GDF Suez en ce qui concerne l'amélioration de l'accès à l'eau potable dans certaines régions. Il entend désormais notamment mettre à profit le retrait de la Grande-Bretagne, partenaire historique de New Delhi, de l'Union européenne à la faveur du Brexit.

"C'est une double peine qui a été infligée aux parents" — Affaire Maëlys
Le 14 février, Nordahl Lelandais reconnaissait avoir tué la fillette de 9 ans et le corps de la victime était retrouvé. L'avocat des parents de Maëlys , Me Fabien Rajon , s'en est pris directement à la défense de Nordahl Lelandais .

"Une partie forte de notre sécurité, de notre avenir et de la stabilité du monde se joue dans la stabilité de l'Ocean indien", a dit le chef de l'Etat, citant au titre du partenariat des exercices navals et aériens conjoints de la France et de l'Inde, des escales dans des bases respectives et un partenariat des agences spatiales dans le cadre d'actions de surveillance maritime.

"Je veux que l'Inde soit l'un de nos principaux partenaires dans la région dans le domaine de la sécurité", a expliqué M. Macron français dans un entretien à la chaîne India Today cette semaine.

La marge de progression est importante pour la France, historiquement peu influente en Inde. Dans ce cadre, "nous considérons la France comme un de nos alliés les plus fiables", a-t-il ajouté.

Le président français ira également en fin de journée à la rencontre de la jeunesse à l'occasion d'un débat avec 200 jeunes Indiens, à l'image de sa longue discussion avec de jeunes Africains à Ouagadougou en novembre. Le chef de l'État aura auparavant coprésidé un sommet pour doper l'énergie solaire dans les pays pauvres.

Related Articles