Rallye du Mexique : Loeb derrière Sordo après deux journées

Rallye du Mexique : Loeb derrière Sordo après deux journées

Sordo n'était plus que troisième et Loeb cinquième, à plus de deux minutes.

Ott Tänak, reparti en Rally2 dimanche matin après son abandon de la veille en raison d'un souci de turbo, a signé le meilleur chrono dans ces deux dernières spéciales et empoché les cinq points de bonus revenant au plus rapide de la Power Stage (ES22).

"Depuis que je suis arrivé au Mexique, j'ai un bon feeling". La bonne nouvelle, c'est que nous sommes passés de 7 à 6 aujourd'hui. Loeb a même dû s'arrêter dans la spéciale pour changer de pneu. Mais qu'importe. Lui se rend au Mexique avec des chances de bien figurer, mais surtout l'envie de se battre et de pouvoir se mesurer aux autres références de ce sport, Sébastien Ogier ou encore Olivier Neuville.

Meeke s'élancera en septième position dans l'ordre des départs de la première étape. En effet, sur les pistes poussiéreuses du centre du Mexique, il bénéficiera des pilotes qui le précédent pour nettoyer la voie et lui permettre d'avoir une route plus avantageuse. Certes, il y a une dixième place en Suède mais, à part ça, c'est un sans faute pour Ogier en ce début de saison. Neuville a vu sa voiture s'immobiliser après un passage dans l'eau.

Que risque le LOSC après l'envahissement de terrain — Lille-Montpellier
Et de conclure: "L'action de samedi est une réaction de contestation, excessive sur certains aspects, mais sincère et spontanée". Selon RMC , les milieux brésiliens Thiago Maia et Thiago Mendes, ainsi que l'attaquant Nicolas Pepe ont été la cible de coups.

Le Britannique Elfyn Evans (M-Sport Ford) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) ont notamment été contraints à l'abandon. Esapekka Lappi n'a pris que la 11ème place. Le Toyota Gazoo Racing n'a pas encore été en mesure de confirmer la nature du problème. Les retrouvailles entre le nonuple champion du monde, régulièrement cité parmi les personnalités préférées des Français, et l'équipe de ses succès éclipsent largement les enjeux (sportifs) de la troisième manche de la saison.

Évitant tous les pièges pendant que ses rivaux trébuchaient dans la fournaise et la poussière, le quintuple Champion du Monde a effacé sa demi-minute de retard pour rentrer au parc fermé avec 35 " 9 d'avance sur le deuxième. Ce n'était pas évident, mais c'était mieux au deuxième et au troisième tours.

"Les sensations reviennent petit à petit", avait-il déclaré plus tôt, jeudi, au terme du "shakedown", qu'il avait aussi bouclé au dixième rang.

Related Articles