Russie: Au moins 64 morts dont 41 enfants dans l'incendie en Sibérie

Russie: Au moins 64 morts dont 41 enfants dans l'incendie en Sibérie

Le feu s'est déclaré au troisième et dernier étage du magasin où se trouvait une patinoire pour enfants, plusieurs salles de cinéma, un centre d'activités pour enfants et un club de remise en forme. Enfin, le centre était enregistré comme entreprise de moins de 100 salariés pour éviter d'être trop fréquemment contrôlé, alors qu'il s'étend sur 23 000 m² et dispose d'un parking pour 250 voitures.

Encore sous le choc, plusieurs centaines d'habitants de Kemerovo s'étaient réunis mardi sur la place centrale de la ville pour exprimer leur douleur et leur colère, certains tenant des pancartes ou criant des slogans appelant à la démission des autorités locales.

Combien de victimes?A ce jour, le bilan officiel reste de 64 morts, dont 41 enfants. "C'est le pouvoir qui les a tués", a déclaré Varia Mikhaïlova, une manifestante de 26 ans, à Saint-Pétersbourg, la deuxième agglomération de Russie.

"Ce qui s'est passé ici, ce n'était pas une situation de combat ni un coup de grisou inattendu dans une mine".

Des rumeurs insistantes font état sur internet depuis dimanche d'un nombre de victimes plus élevé qu'annoncé officiellement, suscitant l'irritation des autorités locales. Mais, en plein deuil national, trois jours après le tragique incendie à Kemerovo, le chef du Kremlin se retrouve au cœur des critiques.

La France se rassure un peu face à la Russie
Auteur de sa première sélection ce week-end, Wissam Ben Yedder devra une nouvelle fois se contenter d'une entrée en cours de jeu. Dans un match qui n'a pas atteint des sommets, la France s'est imposée 1-3 en Russie grâce à un doublé de Kylian Mbappé .

Une population en colèreL'annonce de l'arrestation de cinq personnes, parmi lesquelles des responsables du centre commercial et un membre de la sécurité, n'a pas suffi à calmer la colère des habitants qui craignent que les vrais coupables ne soient jamais punis.

"Jeune homme, qu'est-ce que vous voulez?" De vifs échanges ont opposé des habitants et le vice-gouverneur de la région, Sergueï Tsiviliev, qui s'est agenouillé pour leur demander pardon. Des manifestations dénonçant la "corruption meurtrière" et exigeant une enquête transparente ont également eu lieu mardi à Moscou et Saint-Pétersbourg. Il s'est rendu sur les lieux de la catastrophe.

Dès ce jour, une dizaine de victimes doivent d'ailleurs être enterrées dans la région où le président Vladimir Poutine s'est rendu. Le lendemain, Vladimir Poutine est arrivé à Kemerovo pour se rendre au chevet des blessés, déposer des fleurs et rencontrer l'administration locale.

Le gouverneur de la région, Aman Touleïev, s'en est pris à ces " opposants", venus selon lui à Kemerovo " faire leur publicité sur le dos de la tragédie ".

La Russie est en deuil ce 28 mars en raison de la terrible tragédie survenue à Kemerovo.

Related Articles