Stéphane Audran, les 7 films à voir

Stéphane Audran, les 7 films à voir

Stéphane Audran, figure iconique de la Nouvelle Vague, est décédée aujourd'hui à l'âge de 85 ans. Au cours de sa vie, l'actrice a été mariée deux fois. Elle fait ses classes chez Charles Dullin et René Simon, y croise Michael Lonsdale, Delphine Seyrig et Jean-Louis Trintignant qu'elle épouse en 1954. "Elle est partie paisiblement cette nuit vers 2H00 du matin", a dit son fils, Thomas chabrol. "Lorsque nous l'avons vendue, je suis restée un moment sans rien, avant de fréquenter de nouveau, loin des mondanités et hors saison, Ramatuelle au milieu des années 80 grâce à Florence Malet, la mère des comédiens Pierre et Laurent Malet", nous racontait-elle à l'occasion de sa présence comme jurée au Festival du Cinéma des Antipodes voici quelques années. Sa plus grande récompensé est probablement le César de la Meilleure actrice dans un rôle secondaire pour "Violette Nozière" en 1979. Plus fécondes furent ses apparitions chez Luis Bunuel (le génial Le Charme discret de la bourgeoisie, 1972), Claude Sautet (second rôle dans Vincent, François, Paul & les autres, 1974), Bertrand Tavernier (elle est méchamment drôle dans Coup de torchon, 1981) ou encore Claude Miller (Mortelle randonnée, 1983).

Si elle se sépare de Claude Chabrol en 1980, leur collaboration n'en souffrira pas pour autant. "Nous avons eu ensemble dix-sept années de rigolade totale et de bonnes bouffes". Enfin, en 1987, elle est récompensée du Robert de la meilleure actrice, trophée danois, pour "Le Festin de Babette" de Gabriel Axel.

Un sommet sous tension à Varna — Turquie-UE
Pourtant Ankara est accusé de fouler au pied les droits de l'homme depuis la tentative de coup d'Etat manqué de juillet 2016. Juncker, qui a promis "un débat franc et ouvert" avec M.

Une proximité qui se prolongea dans sa carrière cinématographique dès les années 60 avec "Saint-Tropez Blues" qu'elle était loin de considérer comme un "chef d'oeuvres". Je l'ai dirigée dans 'Les saisons du plaisir' avec Sylvie Joly. A l'époque, elle donnait la réplique à Isabelle Huppert, elle aussi actrice fétiche du metteur en scène. Elle a été aussi l'égérie des 'Cahiers du cinéma'.

Related Articles