Trump affirme que la Corée du Sud va faire une "annonce majeure"

Trump affirme que la Corée du Sud va faire une

L'entrevue pourrait avoir lieu d'ici mai. Ces deux hommes, qui avaient visité lundi la Corée du Nord en tant qu'émissaires spéciaux du chef de l'Etat sud-coréen Moon Jae-in, prévoient de rester quatre jours et deux nuits aux Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump a accepté l'invitation du leader nord-coréen, Kim Jong-un. Le président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants exhorte Donald Trump à la prudence.

Dans cette annonce, il a été précisé que Kim Jong Un s'était engagé à œuvrer à la "dénucléarisation" de la péninsule coréenne et qu'il avait promis de s'abstenir "de tout nouveau test nucléaire ou de missile".

Kim Jong-Un, président de la Corée du Nord, et Donald Trump, président américain. Kim s'est également engagé à arrêter les essais nucléaires et à une dénucléarisation de la Corée du Nord.

Insolite. Pourquoi nos horloges ne sont-elles plus à l'heure ?
Pour autant, les horloges des appareils électriques ne retrouveront pas du jour au lendemain l'heure exacte. L'association explique le phénomène par une baisse significative de la production d'électricité du Kosovo .

Quelques minutes après l'annonce de la rencontre, Donald Trump s'est félicité sur Twitter des "grands progrès" réalisés sur la Corée du Nord. Le sommet aura lieu dans le village de Panmunjom, au milieu de la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare la Corée du Nord de la Corée du Sud.

Ce rebondissement spectaculaire, qui n'a pas à ce stade été confirmé par Pyongyang, s'inscrit dans le cadre de la remarquable détente qui s'est amorcée sur la péninsule depuis le début de l'année à la faveur des jeux Olympiques d'hiver de Pyeongchang, après deux années de très fortes tensions liées au programme nucléaire et balistique nord-coréen.

La secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders a ajouté que les États-Unis souhaitent " la dénucléarisation de la Corée du Nord ". Visé par une série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies mais aussi américaines, le régime nord-coréen a toujours affirmé que le développement de son programme nucléaire n'était tout simplement pas négociable.

Related Articles