Vivendi sort du capital d'Ubisoft pour 2 milliards d'euros, Tencent y entre

Vivendi sort du capital d'Ubisoft pour 2 milliards d'euros, Tencent y entre

Les parts de Vivendi seront cédées en partie à Ubisoft lui-même et à la holding familiale de ses fondateurs, Guillemot Brothers SE.

- 9.090.909 actions seront vendues à Ubisoft, dont 7.590.909 actions à terme de six mois en couverture d'engagements de vente à terme pris par Crédit Agricole - CIB à l'égard d'Ubisoft en vue du rachat puis de l'annulation de ces actions, et 1.500.000 actions seront vendues comptant à Ubisoft, dans les deux cas par l'intermédiaire de Crédit Agricole - CIB.

Les opérations annoncées se feront toutes au prix de 66 euros par action.

Ce n'est un secret pour personne, Vivendi est en conflit avec la famille Guillemot au sujet de la gestion de leur entreprise Ubisoft depuis 2015.

L'éditeur français a en parallèle conclu avec Tencent un partenariat stratégique qui lui permettra d'étendre la portée de ses franchises en Chine.

Nicolas Sarkozy placé en garde à vue — France
Je crois davantage Kadhafi que Sarkozy " déclarait quant à lui, Bechir Saleh, l'ancien argentier de Kadhafi, au Monde. Claude Guéant et Brice Hortefeux , proches de l'ancien chef de l'Etat ont déjà été entendus dans cette affaire.

Dénonçant une tentative de prise de contrôle rampant, le PDG dUbisoft Yves Guillemot est parvenu à fédérer autour de lui les autres actionnaires de la société, en promettant notamment une nette amélioration de la rentabilité.

Vivendi, premier actionnaire du groupe avec quelque 27% du capital et 29% des droits de vote, avait indiqué en novembre dernier ne pas envisager d'offre publique d'achat sur Ubisoft ni d'en acquérir le contrôle.

Le premier détiendra 3,4% du capital et le second 5%.

Mardi, Vivendi a confirmé "son intention de renforcer sa présence dans le secteur particulièrement dynamique des jeux vidéo qui constitue une des pierres angulaires du développement du Groupe". "Tencent est la première plateforme mondiale avec un milliard de joueurs mensuels, c'est une force de frappe considérable", a souligné Alain Martinez, le directeur financier du groupe français. Le reste sera placé auprès de divers investisseurs, précise Vivendi dans son communiqué.

Related Articles