Australie : la Grande Barrière de corail victime d'une hécatombe "catastrophique"

Australie : la Grande Barrière de corail victime d'une hécatombe

La Grande Barrière de corail australienne a subi une hécatombe "catastrophique" de ses coraux pendant une vague marquée de chaleur en 2016.

Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, le récif s'étend sur environ 348.000 kilomètres carrés le long de la côte australienne et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. L'étude a révélé que cette augmentation de la température de l'eau suite au réchauffement climatique, a gravement touché les coraux, qui servent d'habitat à de nombreuses espèces marines.

Entre mars et novembre 2016, une vague de chaleur a provoqué la perte 30% des coraux de ce vaste ensemble. Sous la pression de facteurs comme le réchauffement, les coraux stressés expulsent les algues avec lesquelles ils ont une relation symbiotique, et qui leur donnent couleur et énergie. Le coauteur de l'étude, Terry Hugues, a expliqué que le dépérissement des coraux entraîne un changement des variétés d'espèces habitant dans ces récifs.

Finis les "steaks de soja", "merguez vegan" ou "goût bacon"
La mesure a été déposée par le député LREM Jean-Baptiste Moreau, éleveur bovin et président de coopérative agricole. Tout manquement à l'interdiction sera passible de sanctions .

La Grande Barrière De Corail est le plus grand récif corallien du monde, et elle peut même être considérée comme le "plus grand être vivant du monde " (en réalité, c'est plutôt une immense colonie d'êtres vivants individuels, constituée de plusieurs milliards d'organismes minuscules, les polypes coralliens).

Véritable merveille de la nature, la Grande Barrière a commencé à se former il y a plus de 18 millions d'années. Le récif, qui recouvre seulement 0,2 % de la planète, abrite 30 % de la vie sous-marine animale et végétale. Les scientifiques accentuent ainsi leurs mises en garde contre les dangers du réchauffement climatique. Ils contribuent à la protection des côtes, à l'alimentation des hommes, ainsi qu'au tourisme.

Related Articles