Corruption: l'ex-présidente jugée coupable

Corruption: l'ex-présidente jugée coupable

La justice a scellé le sort de la " princesse déchue ".

La chute de la présidente conservatrice, après des manifestations monstres dans tout le pays, a permis l'alternance et l'élection de Moon Jae-in (centre gauche), qui a contribué au spectaculaire rapprochement en cours entre les deux Corées.

Le juge Kim Se-yoon a notamment affirmé qu'elle avait contraint des entreprises sud-coréennes à verser des dizaines de milliards de wons à deux fondations contrôlées par sa confidente de l'ombre et "amie de quarante ans", Choi Soon-sil. Fin février, le parquet avait requis trente ans de détention.

Grève SNCF : encore des perturbations prévues pour ce jeudi
Les prévisions pour jeudi en Ile-de-FranceGrève à la SNCF: les prévisions pour le jeudi 5 avril 2018. Les cheminots Charentais appellent de leur côté à amplifier le rapport de force.

Des centaines de partisans de Mme Park s'étaient rassemblés aux abords du tribunal du district central de Séoul, en scandant des slogans clamant son innocence. Ce scandale a de nouveau illustré les liens malsains entre pouvoir politique local et grands conglomérats, alors même que Park Geun-hye, fille du dictateur Park Chung-Hee, avait été élue en 2013 en se présentant comme l'incorruptible "fille de la Nation". Elle devra également s'acquitter d'une amende de de 18 milliards de wons (soit l'équivalent de 13 millions d'euros). Jugée dans un procès distinct, Choi Soon-sil avait écopé de vingt ans d'emprisonnement.

Le vice-président de Samsung Electronics et héritier du mastodonte Samsung, Lee Jae-yong, avait en août été condamné dans ce scandale à cinq ans de prison. Il s'agit du verdict en première instance du procès de l'ex-présidente Park Geun-hye, essentiellement pour corruption et abus de pouvoir, dans le cadre du retentissant scandale politico-financier qui a entraîné sa destitution en mars 2017 et sa mise en accusation le mois suivant.

MM. Chun et Roh bénéficièrent tous les deux d'une grâce présidentielle après avoir passés environ deux ans derrière les barreaux.

Related Articles